Alan Wake

Partagez

B3y0nd
Gamer
Gamer

Nombre de messages : 80
Age : 23
Date d'inscription : 02/07/2008

Alan Wake

Message par B3y0nd le Lun 21 Juil 2008 - 11:35

Donc.

Etonné du fait que le sujet d'Alan Wake, grosse exclue de Microsoft s'il en est, n'est pas présent dans ce forum, je me permet de l'introduire modestement, et de vous faire part des minimes informations sur ce titre auxquelles nous avons accès.

Donc.

Alan Wake, un des plus gros projets de Microsoft à venir, est présenté tout d'abord à l'E3 2005, par le biais d'un courte vidéo, puis à l'X06, événement annuel de Microsoft. ça fait donc longtemps que le jeu est dans les cartons. Développé par les développeurs de Max Payne et par Microsoft Games Studios, ce jeu énigmatique est présenté comme un thriller psychologique/ horreur.
Alan Wake (le personnage principal) est un écrivain déchu en pleine dépression suite à la disparition de sa femme. Il décide un jour de retourner dans la ville où on l'a aperçue en dernier, pour avoir des informations sur cette mystérieuse disparition (petit parallèle avec Silent Hill 2, je trouve). Et donc dans cette ville, Alan Wake commence à faire des cauchemars étranges, glauques, et lorsqu'il se réveille après ces cauchemars horribles il se rend compte que tout ce dont il a rêvé, il l'a couché sur le papier durant son sommeil. Et, ce qu'il a couché sur le papier, se produit ensuite dans la réalité (exemple: il a écrit dans un livre que le héros prend un autostoppeur et qu'il le tue ensuite, et Alan Wake, comme par hasard, prend un autostoppeur sur une route et celui ci meurt écrasé par un camion). Voila, en gros, les grandes lignes de ce Alan Wake. Le jeu devrait donc miser sur une ambiance d'étrange, de prémonition, et de peur. ça me tente pas mal.

Nous n'avons aucune indication sur le gameplay, si ce n'est que la lumiere jouera un rôle primordial dans l'aventure.
Niveau technique, une des vocations du jeu est d'en jeter grave au niveau des graphismes, des effets de lumiere, de l'eau, bref, une réalisation de blockbuster quoi.

Malheureusement, on n'en sait pas plus, cela fait un an qu'il n'y a aucune information sur le jeu, qui sortira sur Xbox 360 et PC Vista. Il n'a pas été vu au dernier E3, mais apparemment MS le présenterait de fond en comble au prochain TGS. Ce sera sans doute un des derniers gros titres first party de la Xbox 360, vu qu'il ne devrait pas sortir avant fin 2009, 2010 (estimation personnelle wink ). Mais ce jeu m'intéresse grandement, à la limite du survival horror sans en être un, avec une ambiance qui peut gérer, des graphismes à tout foutre par terre, et si ce n'est pas un vaporware ^^.

Voila je pense avoir fait une bonne synthese de toutes les informations à propos de cet Alan Wake, qui se profile comme un grand, tres grand jeu.


Dernière édition par B3y0nd le Mer 22 Oct 2008 - 15:07, édité 1 fois

Moggy
Boule de poil
Boule de poil

Nombre de messages : 7039
Age : 34
Jeu(x) du moment : yougad
Date d'inscription : 15/11/2006

Re: Alan Wake

Message par Moggy le Lun 21 Juil 2008 - 15:54

bin ce jeu m interessait enormement mais il est tellement en blackout total que jl oublies presque.

ça fait un bail qu on a pas eu d infos si ce n est une vague news il y a quelques mois nous annonçant que le jeu etait toujours en developpement.

en tout les cas, ce projet m interesse au plus haut point, kupo Very Happy

Rain
Gamer
Gamer

Masculin Nombre de messages : 254
Age : 26
Date d'inscription : 17/05/2008

Re: Alan Wake

Message par Rain le Lun 21 Juil 2008 - 22:29

J'espere également qu'ils ne l'ont pas abandonner...d'ailleurs je m'attendais en entendre parler au dernier E3 mais bon.

Ca a l'air bien sympatique en tout cas, j'ai vu quelques vidéos, une vraie claque graphique.

Ca serais con que le jeu soit dans les cartons quand meme Razz

B3y0nd
Gamer
Gamer

Nombre de messages : 80
Age : 23
Date d'inscription : 02/07/2008

Re: Alan Wake

Message par B3y0nd le Mer 1 Oct 2008 - 21:24

Oh man un nouveau trailer sera diffusé à l'avant premiere du film Max Payne. Je suis pressé du coup ^^


Edit: Le trailer en question justement. Assez impressionant (c'est la version pc)

http://www.gamersyde.com/stream_9115_fr.html

L'Céd
Hardcore Gamer
Hardcore Gamer

Nombre de messages : 3648
Age : 33
Date d'inscription : 19/07/2011

Re: Alan Wake

Message par L'Céd le Mar 3 Jan 2012 - 4:41

Après pas mal de discussions ces derniers jours, et comme la suite du jeu sort bientôt, je me suis amusé à synthétiser ce dont je me souvenais de l'histoire d'Alan Wake. On sait tous que l'enjeu majeur du jeu est le reconstitution de la trame narrée vraiment de façon très fourbe et Lynchienne, je livre ici la version la plus probable à mes yeux. J'ai gardé la colonne vertébrale du récit, et tous les faits, personnages ou évènements ambigüs je les ai laissés de côtés (par exemple un lien concret entre Zane et Alan, le cas Nightingale,etc....).
Je sais que sur beaucoup de forums, pas mal de gens essayent de tout justifier à 100%, or vu le genre cinématographique/littéraire auquel le jeu fait référence, c'est complètement vain (et ne pas oublier l'introduction :" tout n'est pas explicable,etc...").

Evidemment, là je vais vraiment spoiler TOUT le jeu, donc il ne s'adresse qu'à ceux qui ont terminé le jeu. N'hésitez pas à modérer ma version ou à apporter des précisions si, par malheur, je me trompte lourdement sur un fait.

Spoiler:
Cauldron Lake est endroit anciennement considéré par les Indiens comme une porte qui mène aux enfers (dit à un moment dans le jeu), car on dit qu’une ombre maléfique s’y manifeste.

Au fil des années, il semblerait que toutes les œuvres créées à Bright Falls prennent vie d’une certaine manière (ce qui ne manque pas d’intéresser un psychologue, le professeur Hartman, qui y installe une clinique afin d’étudier l’inspiration et le malaise schyzophrénique qui semble toucher beaucoup d’artistes.)

Un poète du nom de Thomas Zane vient vivre à Bright Falls, et là l’ombre noire se manifeste. Sa femme lui est enlevée, et il apprend que la seule façon de la sauver est d’écrire une histoire dans laquelle il peut la secourir. Ce qu’il ne réalise pas c’est que son inspiration rend l’ombre plus puissante : celle-ci tire sa force dans l’acte qu’a tout artiste de créer une œuvre. Or l’élaboration d’un roman ou d’une histoire nécessite des choix de la part de l’auteur, et toute œuvre trouve sa perfection dans l’équilibre de ses évènements.
Ainsi quand Zane comprend que pour sauver sa femme il doit se sacrifier, il décide malgré tout d’écrire une histoire dans laquelle il enfile un scaphandre et va chercher sa femme au fond du lac. Mais l’histoire qu’il avait écrite a rendu l’ombre suffisamment puissante pour l’empêcher, lui, de revenir. Il se retrouve condamné à errer pour l’éternité dans son scaphandre, là où l’inspiration et les cauchemars se côtoient.

30 ans plus tard, Zane a juste le temps de prévenir un écrivain du nom d’Alan Wake qui vient passer des vacances à Bright Falls pour retrouver l’inspiration (tutoriel du jeu, la lumière qui parle est Zane dans son scaphandre). L’ombre procèdera exactement de la même façon avec Alan, qu’elle ne l’avait fait avec Zane. Elle enlèvera sa femme au fond du lac, et essaiera par tous les moyens de lui faire écrire un roman duquel tirer une nouvelle puissance.

Pendant un certain temps, d'une durée indéfinie fait Alan est assis dans une pièce isolée du temps et de l’espace, en train d’écrire le roman commandé et dicté par l’ombre. Sauf qu’il avait été prévenu auparavant par Zane. Alan écrit son livre, puis lorsqu'il arrive à s'échapper et qu'il perd la mémoire, c'est là qu'il va voir son œuvre prendre vie. = Instant T du jeu après le chapitre/prologue.
Sa partie consciente lui a permis d’inventer des portes de sortie dans son histoire pour organiser sa fuite (des armes, de la lumière, des alliés, des pages le mettant en garde sur ce qui va arriver) et essayer de détruire l’ombre. Tous les évènements seront donc une lutte entre les parties de l’histoire voulues par l’ombre, et les parties créées par Alan, contre la volonté de la force noire. Cette dernière créera des situations imaginaires visant à inciter Alan à finir son roman (un demandeur de rançon, un médecin qui lui demande d’écrire en tant que thérapie => Inception n’a donc rien inventé), mais la partie consciente d’Alan prendra le dessus.

La seule emprise que l’ombre finira par avoir sera le pouvoir de déchaîner les éléments matériels des lieux décrits dans le roman qu’Alan écrit (prises de possession d’objets et d’habitants de Bright Falls), pour l’empêcher d’avancer. Alan finira par cacher la solution grâce à une mise en abyme à l’intérieur de son roman. Il rédige une partie de l’histoire dans laquelle son personnage se souvient d’un objet, le « rupteur », qui lui aurait été confié par sa mère, et qui venait d’un certain Thomas Zane (en faisant pénétrer Zane dans son histoire, il s’assure un allié de taille). Comme le rupteur, selon ce qu’écrit Alan, a été confié au « Alan- personnage principal du livre » dans son enfance, l’ombre ne se rend compte que trop tard de cette arme créée par Alan, bien cachée au fond des souvenirs du personnage.

Alan a donc finit par dompter le pouvoir de création à travers l’écriture, et arrive à avoir de l’avance sur l’ombre. Il finit par détruire la force noire et libérer la femme de Thomas Zane grâce au rupteur. Il accepte que dans ce chaos où s’entremêlent souvenirs, cauchemars et imaginaire, la logique n’a plus de mise et il ne sert plus à rien d’essayer de trouver une explication (introduction du jeu*). Seul l’objectif compte.

Au préalable, Thomas Zane flottant toujours dans son scaphandre, explique à Alan qu’il y a beaucoup de chances qu’il ne revienne jamais. Cette disparition ne signifie pas la mort, mais un échange : Alan sera condamné à errer, tout comme Zane, et il sera remplacé dans la réalité par « Mr Scratch », un double qui semble avoir malgré tout son caractère propre.

Au moment où Alan pense en avoir fini, il se rend compte que le fait d’avoir détruit l’ombre n’a pas fait revenir sa femme. Il réalise à ce moment-là que la seule façon de la ramener est de terminer son histoire. Mais il comprend l’erreur qu’avait fait Zane à l’époque (vouloir sauver sa femme, et lui-même ). Tout choix implique un sacrifice, et toute œuvre doit être équilibrée dans les choix que l’auteur fait. Il réécrit donc toute l’histoire (on voit les horloges de la pendule revenir en arrière) en permettant à sa femme de revenir à la vie et il se sacrifie pour conserver l’équilibre : il sera prisonnier à tout jamais dans les limbes.

Au moment d’écrire la dernière phrase de la nouvelle histoire, Alan finit par se rendre compte que ce qui est arrivé à Zane et à lui-même était déjà arrivé avant, et arrivera encore. Car la si la nouvelle histoire qu’il écrit permet de modeler le monde et de ressusciter sa femme, alors le pouvoir est encore là et la spirale est infinie : chaque auteur influencé par l’ombre a engendré une finalité qui a influencé la victime suivante. L’étendue du pouvoir de l’ombre va bien au-delà de la seule partie éradiquée par Alan. Une emprise bien plus vaste que le lac situé à Bright Falls. D’où la dernière phrase du jeu « It is not a lake, it is an ocean. »

Voilà! J'ai pris du plaisir à essayer de recoller les bouts de l'une des histoires les plus passionnantes que j'aie eu entre les mains.

En tout cas, une chose annihile complètement une théorie des détracteurs du jeu selon laquelle les développeurs ne maîtrisent pas le scénario,etc.... : le fait qu'American Nightmare concernent Mr Scratch. Ce qui prouve qu'au moins, il y a 2 ans minimum qu'ils savaient ce qui allait arriver ensuite. J'ai hâte pour la suite, cela va sans dire.


Dernière édition par L'Céd le Sam 6 Juil 2013 - 0:36, édité 2 fois (Raison : Je me suis permis d'ajouter une balise spoiler pour ceux qui passerait sur ce topic pour donner leurs avis et qui ne l'auraient pas terminé.)

A.
Dark Souls Master
Dark Souls Master

Masculin Nombre de messages : 10863
Age : 34
Jeu(x) du moment : Les Xeno, Rogue Legacy.
Date d'inscription : 24/01/2007

Re: Alan Wake

Message par A. le Mar 3 Jan 2012 - 7:01

beau travail, j'ai pris beaucoup de plaisir à te lire et à redécouvrir le scénario du jeu (que j'ai bcp apprécié)

L'Céd
Hardcore Gamer
Hardcore Gamer

Nombre de messages : 3648
Age : 33
Date d'inscription : 19/07/2011

Re: Alan Wake

Message par L'Céd le Mar 3 Jan 2012 - 13:14

Merci, j'ai pris beaucoup de plaisir à l'écrire. Le plus fous c'est que je n'ai fait le jeu que 2 fois, et là où certains se plaignent d'un truc incompréhensible, je trouve ça d'une limpidité.... ça m'a donné envie de le refaire en mode cauchemar, vraiment pour préparer le nouveau jeu, et être au taquet sur les détails.
@Jimeo : merci pour l'édition, je pensais que le pavé était déjà assez dissuasif pour quelqu'un qui n'avait pas fait le jeu:D

Steeve
Akram master
Akram master

Masculin Nombre de messages : 11217
Age : 34
Jeu(x) du moment : World of Final Fantasy
Date d'inscription : 25/11/2006

Re: Alan Wake

Message par Steeve le Mar 3 Jan 2012 - 13:44

Merci pour ton explication. C'est en te lisant que je me rends compte que j'avais presque rien compris au scénar. je n'avais pas eu le temps ni la motivation de remettre toutes pieces du puzzle.
Je faisais parti des gens qui trouvaient le jeu incompréhensible. Smile
Faut dire que faut bien s'accrocher et ne louper aucun détail pour vraiment le comprendre dans son integralité.

Elincia
Hardcore Gamer
Hardcore Gamer

Masculin Nombre de messages : 1543
Age : 23
Jeu(x) du moment : Drakerider
Date d'inscription : 10/10/2011

Re: Alan Wake

Message par Elincia le Mar 3 Jan 2012 - 17:02

Hum, je suis pas tout à fait d'accord sur un truc (central) :

Spoiler:
Pendant tout le jeu, l’instant présent « T », est en fait Alan assis dans une pièce isolée du temps et de l’espace, en train d’écrire le roman commandé et dicté par l’ombre.
Je crois pas. Alan écrit son livre, puis lorsqu'il arrive à s'échapper et qu'il perd la mémoire, c'est là qu'il va voir son œuvre prendre vie.

L'Céd
Hardcore Gamer
Hardcore Gamer

Nombre de messages : 3648
Age : 33
Date d'inscription : 19/07/2011

Re: Alan Wake

Message par L'Céd le Mar 3 Jan 2012 - 17:25

Oui, je me suis rematé toutes les cinématiques aujourd'hui, et effectivement :

Spoiler:
Le jeu passe en vitesse de croisière au moment où Zane le réveille, et qu'Alan sort de la maison. A partir de là commence la "quête" principale qui sera parasitée par des allers-venues entre cauchemars, l'histoire écrite, modifications apportées par l'ombre, trucs cachés par Alan dans le récit,etc...

Tu as raison sur ce point.

Elincia
Hardcore Gamer
Hardcore Gamer

Masculin Nombre de messages : 1543
Age : 23
Jeu(x) du moment : Drakerider
Date d'inscription : 10/10/2011

Re: Alan Wake

Message par Elincia le Mar 3 Jan 2012 - 17:27

Voilà ! Il m'a bien soufflé ce jeu en tout cas. Une belle prouesse.

Elincia
Hardcore Gamer
Hardcore Gamer

Masculin Nombre de messages : 1543
Age : 23
Jeu(x) du moment : Drakerider
Date d'inscription : 10/10/2011

Re: Alan Wake

Message par Elincia le Jeu 5 Jan 2012 - 11:31

Tiens L'Céd tavais vu ça :

http://www.dailymotion.com/video/xf7nuu_alan-wake-ost-sous-titree_music?start=430#from=embed

Spoiler:
Sur la première musique on dirait presque que les Anderson avec cette musique ont eux-même tenté, via l’œuvre, de détruire les ténèbres, comme l'a fait Alan. La deuxième musique on comprend mieux l'histoire de Zane.

L'Céd
Hardcore Gamer
Hardcore Gamer

Nombre de messages : 3648
Age : 33
Date d'inscription : 19/07/2011

Re: Alan Wake

Message par L'Céd le Lun 9 Jan 2012 - 18:27

Oui j'avais lu un truc semblable sur les forums officiels à l'époque.

Sinon je viens de discuter avec des gens, et il sembleraient que pour certains joueurs les phénomènes de poltergeists (vieux comme le monde) soit d'une nazitude et d'un ridicule absolu. Du coup pour eux le jeu est ridicule. Je ne pensais pas que le fantastique typique des années 80-90 pouvait autant traumatiser les jeunes d'aujourd'hui. Suis-je donc si vieux pour ne pas tilter une seule seconde face à ça quand j'ai joué à Alan Wake??

Elincia
Hardcore Gamer
Hardcore Gamer

Masculin Nombre de messages : 1543
Age : 23
Jeu(x) du moment : Drakerider
Date d'inscription : 10/10/2011

Re: Alan Wake

Message par Elincia le Lun 9 Jan 2012 - 18:52

Je cerne pas où est le problème, tes potes disent que parce que c'est vieux c'est nase ? Les phénomènes de poltergeists sont traités à la perfection je pense dans Alan Wake, alors que dans d'autres œuvres ça peut être tout nul. Tout dépend de la maitrise des devs et de la sensibilité du joueur. Moi je trouve qu'ils ont réussi à mettre une sacrée ambiance avec. Même si ça s'estompe un peu sur la fin à cause de l'accoutumance. Pis la force d'Alan Wake c'est surement pas son côté horrifique mais plutôt la puissance de sa narration imo.

L'Céd
Hardcore Gamer
Hardcore Gamer

Nombre de messages : 3648
Age : 33
Date d'inscription : 19/07/2011

Re: Alan Wake

Message par L'Céd le Lun 9 Jan 2012 - 19:05

Je dis ça parce qu'il faut voir le nombre de personnes pour qui c'est over naze des trucs comme
Spoiler:
les objes animés, l'épave de bateau que tu reçois sur la tronche, bref ce qu'on appelle communément les phénomènes de poltergeist.

J'ai beau expliquer que l'univers du jeu référence à mort les phénomènes fantastiques récurrents d'une certaine époque et d'une certaine littérature, il y en a pour qui c'est inconcevable d'avoir à se battre contre ça, et du coup trouvent le jeu ridicule au possible. Moi personnellement je ne me balade pas avec une définition précise de ce qui est naze et de ce qui est stylé. Par contre je suis très sensible au fait que des éléments résultent d'une logique implacable dans l'univers d'un scénario. Bref, c'est dingue comment on analyse différemment les choses parfois !

Elincia
Hardcore Gamer
Hardcore Gamer

Masculin Nombre de messages : 1543
Age : 23
Jeu(x) du moment : Drakerider
Date d'inscription : 10/10/2011

Re: Alan Wake

Message par Elincia le Lun 9 Jan 2012 - 19:12

Encore heureux qu'on se trimballe pas avec une définition de ce qui est nase ou stylé, ça serait ultra réducteur x).
Après ils ont le droit de trouver ça ridicule, mais en tirer des généralités du genre "le poltergeist c'est tout nase", c'est pas très finot. Et personnellement je n'ai pas eu besoin de connaitre toutes les références littéraires et fantastiques du genre pour apprécier cet aspect dans Alan Wake. Je marche beaucoup au feeling, au ressenti, et ça m'a fait toucher du doigt certaines émotions vraiment intéressantes. A partir de là, je ne peux décemment pas cracher sur les procédés employés pour me le faire ressentir.

L'Céd
Hardcore Gamer
Hardcore Gamer

Nombre de messages : 3648
Age : 33
Date d'inscription : 19/07/2011

Re: Alan Wake

Message par L'Céd le Lun 9 Jan 2012 - 20:06

Je trolle quand je parle de la nazitude^^ Disons que ça me choque souvent dans le sens où pour moi quand c'est parfaitement justifié, je n'ai pas vraiment d'opinion sur les choses... Par contre quand il y a des effets de styles ou des rebondissements de bâtard, quitte à être incohérent, pour fait "cool", je suis impitoyable.
Mais je ne fais vraiment pas partie des joueurs pour qui tout doit être charismatique, stylé,etc... C'est ça que je voulais dire.

YAD
GameOnien
GameOnien

Masculin Nombre de messages : 5242
Age : 39
Jeu(x) du moment : Skyrim, forza 4, top spin 4
Date d'inscription : 06/12/2006

Re: Alan Wake

Message par YAD le Ven 2 Mar 2012 - 1:03

2è chapitre terminé, et c'est toujours aussi bon. L'ambiance du jeu est vraiment renforcée par une foule de petits détails insignifiants au premier abord.
La narration est vraiment excellente et je risque de la finir plus vite que je ne le pensais. Probablement pas avant la sortie de mass effect 3, mais ça ne me dérangera pas d'y revenir de temps en temps.

A noté qu'hier soir j'ai vu le test du DLC sur "jeuxactu", sur direct 8. Pour eux c'est sympa sans plus. Pas assez de diversité question gameplay et pas de vrai mode multi. Par contre pas un mot sur l'ambiance et le scénar ...

Je crois que c'est de loin la pire émission de JV qui existe. A chaque fois qu'ils testent un jeu, ils le notent aux gunfights, aux textures et au mode multi.

Mogfa
Docteur qui ?
Docteur qui ?

Masculin Nombre de messages : 5439
Age : 26
Jeu(x) du moment : Fallout 4, Tales of Zestiria, Destiny, Star Wars: Battlefront
Date d'inscription : 18/03/2007

Re: Alan Wake

Message par Mogfa le Ven 2 Mar 2012 - 9:48

Le test devait plutôt concerné American Nightmares, à mon avis. Ce n'est pas un DLC mais juste un jeu téléchargeable, en fait. Généralement, les émissions TV de jeux vidéo ne testent pas les DLCs, même quand c'est aussi touffu qu'un Point Lookout.
Sinon, ouais, l'émission de jeuxactu, c'est de la merde mais un peu comme quasiment tout ce qui concerne le jeu vidéo à la télévision. A mon sens, seul Nolife fait bien son boulot dans le domaine, de toute façon.

D'ailleurs, concernant leur remarque sur le manque de diversité du gameplay, c'est dingue de voir que cela ne les dérangeait pas dans Silent Hill ou Resident Evil. Ce n'est pas vraiment le même trip qu'Alan Wake, mais le gameplay était aussi plutôt simple mais ça suffisait à entrer dans l'ambiance et l'univers de ces jeux.

Content que tu apprécie le jeu en tout cas.

L'Céd
Hardcore Gamer
Hardcore Gamer

Nombre de messages : 3648
Age : 33
Date d'inscription : 19/07/2011

Re: Alan Wake

Message par L'Céd le Ven 2 Mar 2012 - 10:18

Alan Wake est un jeu qui souffre souvent d'une mauvaise foi assez étrange. Pas de diversité dans le gameplay, pas de diversité dans les situations,etc.. D'une c'est assez faux. De 2 je suis toujours surpris de voir à quel point un scénario d'une telle ambition et qui part d'une idée aussi géniale et plein de sensibilité passe à la trappe pour des raisons extrêmement quantitatives (nombres d'ennemis différents,etc...).

Pour American Nightmare, le scénario concrétise de manière explicite (donc plus vraiment de mystère) les réflexions de Remedy sur le pouvoir de la création et les mécanismes psychologiques qui pousse l'écrivain à rédiger et construire son oeuvre. Certaines pages de manuscrit sont des bijoux au niveau de la thèse, de la réflexion et de la façon dont s'est écrit.

Au niveau du gameplay, il paraît que certains le trouvent vraiment naze. Moi je trouve qu'il est assez parfait, et c'est toujours un plaisir de jouer de 'esquive stylée, des feux à mains et de tirer sur les mobs, et je ne vois pas vraiment en quoi il est plus pauvre que dans des Resident Evil post-4 ou des TPS basiques.

De toutes façons il semblerait que maintenant il vaut mieux de la diversité de décors, même si géographiquement ça ne correspond à aucune réalité, plutôt qu'un jeu qui, une fois n'est pas coutume, s'attache à faire vivre et correspondre une unité de lieu qui répond à un vrai souci de cohérence et à une réalité géographique.
Ce que j'admire, c'est que Remedy respecte à la lettre le cahier des charges qu'ils se fixent avec leur scénario et leur parti pris, et ne cèdent jamais aux exigences grand public qui peuvent être assez dénaturantes pour ce type de parti pris. S'il y a un mot qui peut définir ce studio et les jeux qui en sortent : l'intégrité.

Et j'attends toujours le jour où quelqu'un me mette face à un scénario plus ambitieux que celui-là. Je ne parle pas d'échelle d'un scénario à grand échelle au déroulement simpliste (style un conflit intergalactique, la fin du monde qu'un héro va régler, Mass Effect et consort), mais du développement de thèmes de fond nécessitant une vraie recherche sur la psychologie, les méthodes de conception d'une oeuvre ou autre.

    La date/heure actuelle est Mar 24 Jan 2017 - 20:15