Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Pipasrei
Administrateur
Administrateur
Nombre de messages : 6634
Age : 30
Jeu(x) du moment : Atelier Iris, Virtua tennis 2
Date d'inscription : 24/01/2007

Votre bilan vidéoludique de la 7ème génération de console

le Dim 14 Aoû 2011 - 12:57
Voila, petit à petit la génération actuelle de console va laisser place à la nouvelle génération (3DS, PS vita, PS4…).
Bref, commençons à tirer notre premier bilan sur la génération en question. Les points qu’on a aimé, détesté, les événements qui nous ont marqué, les jeux qui nous ont fait trippé ou au contraire a marqué le signe de la déception.
Donc, on prend en compte toutes les consoles sorties depuis novembre 2004. Cela comprend les consoles suivantes (DS, PSP, PS3, Xbox360, Wii, Canoo, Pandora, GP2X, Iphone, Gizmondo, Zeebo, PC depuis 2004, et toutes les consoles quasi inconnu au bataillon). Éviter d’inclure les jeux PS2 sorti pendant cette période. Bien sur, vous n'êtes pas obligé de faire tout votre bilan en une réponse (surtout si vous avez touché à pas mal de jeux).

Les points qui m’ont marqué avec cette 7ème génération
- La continuité des pertes d’exclus entre éditeur. A l’époque Super nes, megadrive et consoles antérieurs, il y avait un lien d’exclusivité entre les consoles et les jeux. Sur les générations PS1 et PS2, cela ne se ressent pas vraiment car Sony avait une bonne part du marché. Maintenant qu’on arrive à un marché plus ou moins équilibré de nouveau, les exclus se font rares entre la PS3 et la 360. Limite, il aurait mieux fallut une seule console qui fonctionne comme une sorte de lecteur DVD.
- L’arrivée des DLC, et des succès/trophées qui a plus pourri l’industrie vidéoludique qu’autre chose.
- L’explosion des marchés indépendants. Même si le sursaut du marché indépendant à commencer plus tôt au Japon dans les années 2000. On remarquera que les nippons ont plus ou moins dominé le monde indépendant entre 2004 et 2008 (même si on trouvait quelques perles chez les occidentaux), et depuis 2008, la tendance est inversée.
- En parlant de tendance inversée, je suis obligé de parler également de cette tendance du coté des pro. Sur les anciennes générations de console, les nippons dominaient en terme de production de jeu console (alors que les occidentaux dominaient le marché PC). Sur cette génération, les occidentaux dominent le marché console de salon, et PC. Les nippons restent sur console portable. Les nippons ont bien eu du mal à maitriser la technologie, et restent le cul entre 2 chaises entre une expérience rétro et néo qui ne rend pas toujours très bien. Pareil, lorsqu’ils se mettent à copier les occidentaux, ou à confier leur licence à des studios occidentaux, ça part souvent en vrille. Heureusement qu’il y a des exceptions surtout dernièrement.
- L’accessibilité des jeux. Je n’ai jamais trouvé les jeux vidéo aussi peu chers. Bien sur, il ne faut pas se faire pigeonner en achetant ses jeux à 70€. Mais l’achat en import est devenu beaucoup plus rentable sur cette génération. Et même si on ne tient pas compte de l’import, on trouve pas mal d’alternatives françaises avec pas mal de jeux abordables.
- La mort de Cavia, et la dissolution de l’équipe de Suikoden. Cavia malgré ses défauts a quand même en général réalisé des titres marquants en terme d’ambiance. Et pour Suikoden, je ne comprend vraiment pas la décision de Konami de stopper Suikoden alors que c’est une saga qui marchait pas trop mal.
- Le dézonnage de quelques shoot em up de cave, et la sortie de certains de leur titre en France. Etant un fan de shoot em up, c’est clairement une excellente nouvelle, d’autant plus qu’ils sont beaucoup plus abordable qu’auparavant.
- L’apparition des émissions web (AVGN, joueur du grenier, moggy aspy show, les commentaires de ken bogard, etc)
- La possibilité de créer ses propres jeux, ou l'adaptation de jeu pro sur PC par des teams ou les personnalisations sont immenses (comme pour les rythme game)



Les 5 jeux qui je préfère de cette génération
- Bioshock 1 et 2 : La quasi perfection entre l’équilibre d’un univers marquant et d’un gameplay véritablement soigné. Les 2 opus de bioshock m’ont véritablement marqué pour une multitude de détail, son esthétisme particulier, une réalisation technique de bon niveau, son ambiance glauque, la complicité big daddy/little sister, la possibilité de se prendre pour Tetsuo avec une mitraillette, un FPS assez vaste et libre, les interactions possibles et même le doublage français qui est excellent.
- Braid : Au premier abord, c’est un très bon jeu qui mix la plateforme et les phases de réflexion via la gestion du temps. Mais quand on découvre les fins, et les différents liens qui sont présent dans le jeu (puzzle, pouvoir, livre…), on tombe véritablement sur le cul devant le génie de Jonathan Blow. A mon avis, il sera difficile de faire une fin aussi complète, originale et riche que celle de braid dans l’industrie vidéoludique.
- Nier : Plus ou moins successeur de Drakengard, Nier m’a beaucoup plus marqué par la présence de la meilleure OST qui existe, mais également par un gameplay plus soigné (sans être ouf non plus) qui faisait vraiment tord à Drakengard. Nier, c’est véritablement l’expérience basé sur l’émotion, et rien que ça, j’adhère.
- Phoenix Wright la saga (et surtout le 3) : J’ai pas mal trippé sur le mix Visual novel/point & click. La force de la saga se base sur son scénario, et son humour. Et quand on tombe devant le génie du 3ème opus (dont j’éviterai le spoil), on se demande si un jour, un autre opus surpassera cet épisode.
- Dead Rising : Pour moi, le jeu qui nous montre qu’on est sur next gen. Beaucoup de jeu de cette génération sont surtout plus beau, plus fluide… Mais rare sont les jeux à exploiter les capacités de la console pour ouvrir des nouvelles possibilités de genre. Dead rising, c’est juste la folie entre nombre d’affichage de zombie, et les possibilités d’interaction assez grande. C’est un immense défouloir, et un peu ce que je cherchais dans un beat em all à formule plus classique.


Mes 5 déceptions de cette génération
- Les PES/Fifa : J’étais un fan des PES sur PS2 et quand j’ai vu l’opus PES 06 sur Xbox360… Outch. Comment un jeu si bien maitrisé sur une console dépassée peut être supérieur sur tous les points (sauf graphisme) à l’opus next gen. Bien que la saga s’est améliorée sur les opus que j’ai joué, aucun n’a égalé à mes yeux les opus PS2. J’ai voulu me tourner sur l’alternative Fifa que la presse n’arrêtait pas vanter comme « la simulation quasi abouti », ainsi que l’avis de nombreux joueurs. Même si Fifa a d’excellente qualité, les défauts sur la physique de la balle, de l’IA, et quelques autres subtilités font que je préfère toujours PES.
- Dissidia Final Fantasy : Ou comment Square Enix a détruit l’un de mes rêves de gamer. J’ai toujours voulu la possibilité de pouvoir jouer à un jeu de combat avec les perso de FF (je ne compte pas Ehrgeiz). Sauf que Dissidia, c’est l’art de mélanger des bonnes idées, avec des très mauvaises. Au final, on arrive plus ou moins avec un sous tenkaichi 3.
- Fallout 3 : Je dois avouer mon inculture, je n’avais jamais jouer à la saga des fallout, et quand je voyais l’ensemble de la presse et pas mal de joueurs (sauf quelques fans de la première heure) s’extasier devant fallout 3, je m’étais dit qu’il fallait absolument que je fasse ce jeu. Je n’ai jamais vu autant de bug dans un jeu sans compter les soucis de finition, et un atmosphère auquel je n’ai pas accroché. Je laisserai toutefois une seconde chance à ce jeu en espérant avoir moins de bug sur PS3 que sur PC.
- Resident Evil 5 : Comment faire régresser une série sans tenir compte des bases de gameplay sur cette génération. Bon, déjà, je dois avouer que je préfère les anciens opus au 4ème, mais celui-ci avait le mérite de proposer une expérience nouvelle de la saga. Le 5ème opus est moins bon que le 4 à cause d’un ensemble de connerie (genre la gestion à la con des armes). Sauf que le 5ème opus, voulant continuer la vague orienté plus action aurait du se tourner sur quelques standards pour certains points de gameplay comme Gears of War. Qu’on soit obligé de s’arrêter pour tirer, que le rechargement n’est pas automatique, pas de vraies couvertures… font que l’expérience de jeu devient un désastre pour cette génération.
- Kengo 0/tenchu Z : Bon, je sais, ça fait plus de 5 jeux, mais je regroupe les 2 titres pour leur lien avec le Japon féodal. J’ai à vrai dire quand même aimé les 2 jeux (fanboyisme), mais je dois quand même avouer ma déception. Kengo 0 n’est plus un jeu de combat de samurai en quasi « simulation », mais un beat em all giga banal. Tandis que Tenchu Z, il est nettement moins bon que les opus PS1/PS2… avec une IA encore plus mauvaise…

Maintenant, un petit bilan sur les différents genres avec les titres qui m’ont le plus marqué (en bien ou en mal).

Le J-RPG
- Contrairement à beaucoup de fan de RPG, je n’ai pas été déçu de cette génération, et ironiquement deux des titres qui a été le plus acclamés, sont ceux qui m’ont le plus déçu.
Bon, tout d’abord, je commence par les titres qui m’ont marqué positivement. Je ne vais pas revenir sur Nier que j’ai déjà évoqué plus haut.
Resonance Of Fate est le second JRPG qui m’a le plus marqué. Un trio de personnage attachant, un système de combat maitrisé, dynamique et stratégique. La possibilité de customisation des armes et d’habiller les personnages. Bref, du grand tri ace.
En parlant de Tri Ace, j’ai également bien trippé sur Star Ocean : The last Hope. Même si je dois avouer que cet opus me motive clairement moins que le second opus en termes de création, action solo… (vu que je suis un gros fanboy du second opus que j’ai fini 11 fois), j’ai quand même pas mal trippé sur les combats encore plus dynamique, et j’ai accroché à l’histoire avec quelques passages que j’ai trouvé mythique (non, pas les cailloux, ça fait mal).
Dans les autres jeux à suite, je me suis éclaté sur Atelier rorona, et Atelier Lina. C’est impressionnant comment le concept de la saga de gust est simple, mais terriblement addictif. Toutefois, même si le système d’alchimie s’est amélioré par rapport aux atelier Iris, il est regrettable qu’à l’inverse le système de combat est régressé.
Fausse suite, je fus surpris par le jeu qui provoque des guerres, Final fantasy XIII. Après avoir tout entendu sur ce jeu (il parait même que des chiots seraient morts à cause de ce jeu), j’ai pu voir le décalage entre la réalité et le troll. Bien sur, tout n’est pas faux, mais j’ai suivi avec beaucoup de plaisirs les aventures du groupe de Lighting, et il s’agit de mon opus préféré de la saga pour son système de combat. Je reproche toutefois au jeu son grand déséquilibre au niveau de la narration, et une OST totalement en décalage avec ce que ce passe à l'écran.
De son coté, Disgaea 3 fait office de bonnes suites, sans être véritablement une surprise. La formule « univers déjanté » et « durée de vie infini » marche toujours aussi bien. J’aimerai quand même que les concepteurs réfléchissent à un moyen de gonfler la difficulté de jeu sans avoir la nécessité de passer par du level up.
Spin off un peu particulier, j’ai également adoré Suikoden Tierkreis. Même si je suis déçu du choix du support, j’ai retrouvé le plaisir de me replonger dans la saga à rechercher les 108 étoiles. Même si il me marque moins que le 5 et 2.


Parmi les nouvelles licences qui m’ont marqué, je pourrai citer yumina the ethereal, Murasama, Chantelise, Recettear, et Cross of venus. Yumina the Ethereal m’a étonné par une multitude de bonnes idées, et un système de combat béton (même si certains combats sont beaucoup trop long). Murasama, lui, c’est clairement son esthétisme et la dynamique de ses combats qui m’ont bien fait trippé. Chantelise, même si celui est moins bon, j’ai adoré son mix time attack/RPG. Pour Recettear, c’est un peu la même recette que la saga des atelier, sauf qu’on ne fait pas alchimiste, mais vendeur. Enfin pour Cross Of Venus, je fus agréablement surpris qu’un cross over qui reprend les light novel de degenki puisse être agréable à jouer avec l’un des meilleurs systèmes de combat de RPG sur DS.

Au tout début, j’ai parlé d’une déception, il s’agit de démon’s soul (non, j’ai dis les cailloux, ça fait mal). Bon, il ne faut pas tenir compte de cet avis, car je n’ai vraiment pas joué longtemps, mais j’ai pour le moment du mal à accrocher (je lui redonnerai sa chance plus tard).
L’autre RPG qui m’a déçu, mais que j’ai à peine débuté également, c’est Kingdom Hearts Birth by Sleep. Autant la niaiserie des précédents opus ne m’a pas dérangé, autant la, j’ai du mal.
Bon, j’oublie pas mal de jRPG que j’ai fais pendant cette période, dont certains que j’ai eu l’occasion de faire quand je bossais pour RPG, je pense notamment à bleach, tacticslayer, le portage PSP de utawarerumono, tears to tiara gaiden, pokémon jesaisplusquoiavecdesdonjonschiants, destiny link, les 2 megaman starforce

Le TPS
Il y a 3 titres qui m’ont marqué par leur qualité, mais également leur complémentarité. Chacun possédant des qualités propres que son concurrent ne possède pas. Il s’agit de Gears of war (1 et 2), Army of two :40ème jour, et Vanquish. Les 3 jeux sont relativement proche, car les 2 derniers titres ont repris pas mal de base de GOW, mais leur différence les distingue clairement.
Vanquish, c’est la folie, le TPS qui se joue à 200km/h sinon on passe véritablement à coté du jeu. Il représente l’exemple parfait d’une réussite entre la balance des jeux occidentaux, et japonais à la fois. Son plus gros défaut étant l’absence d’un coop. De son coté, Army Of Two : 40ème jour, il s’agit certainement du titre le plus abouti sur le plan du gameplay et de coopération dans cette sélection. Il propose une multitude de possibilité et oblige les joueurs à véritablement coopérer que ce soit avec le CPU ou un second joueur. Contrairement à GOW, il ne repose pas sur l’exploit individuel de la coop, mais véritablement d’une vrai coop. De plus, on appréciera que le jeu propose des principes de choix moraux, ou des possibilités de faire le jeu en mode bourrin ou relativement discret.
Gears of War, c’est l’accroche d’un gameplay bourrin dans un univers bourrin avec des modes sympa (comme le mode horde).


Bon, je continuerai plus tard pour chaque genre de jeu.
avatar
Marina
Gamer confirmé
Gamer confirmé
Nombre de messages : 319
Age : 26
Date d'inscription : 06/08/2011

Re: Votre bilan vidéoludique de la 7ème génération de console

le Dim 14 Aoû 2011 - 14:33
C'est déja fini ? Shocked
Voila, spontanément, mon bilan. Alors que ma PS2 reste fidèle au poste depuis 10 ans, cette "génération" me marque par son ... ephémérité ? C'est français ca ? Enfin bref.
Donc forcément, ca m'a laissé des souvenirs moins forts que la génération d'avant, même si globalement y'a un bon nombre de jeux qui m'ont plu au final y'en a que deux qui m'ont mis une claque dans la tête, Resonance of Fate et Valkyria Chronicles 1.
Sur un plan plus personnel, ca a aussi été pour moi le temps des grandes découvertes. J'ai de gros problèmes de synchronisation des mains et des réflexes très en dessous de la moyenne (rigolez pas, c'est grave :brokenface: ), ce qui fait que jusqu'ici je me limitais aux J-RPG parce que a peu près tous les autres jeux accessibles sur consoles étaient bien trop durs pour moi. (J'ai du demander a mon père de finir Okami pour moi. Oui oui, sans déconner)
C'est Prince of Persia qui a créé un déclic. La "casualisation" du gameplay qui fait que tu ne meurs pas (rétrospectivement en fait c'est pas vrai du tout et on a été très très injustes envers ce système, mais c'est un autre débat) m'a convaincue de prendre mon courage a deux mains et me lancer. Et depuis, j'ai fait beaucoup de progrès, j'ai fait Sengoku Basara (qui est devenue une des mes licenses préférées du coup), Ninety Nine Nights, Odin Sphere, je dose BlazBlue comme un porc, j'ai même réussi a me mettre au rythm game avec Project Diva ... Et surtout, la consécration ultime qui prouve que je peux marcher la tête haute, j'ai fini Bayonetta en Hard ! \o/

Après ...
- Sega c'est plus fort que toi !!! Rof, VC et Bayonetta constituent mon top 3 sur next gen, je les aime ^^ Et oui, j'en ai rien a foutre de Sonic 4 pour ceux que ca ferait tilter Razz
- Rest in Peace Lucifer : Pas de SMT next gen, des remakes pourris a foison, Devil survivor et Strange Journey finis a la pisse ... Atlus et moi, c'est fini. Mad
- Toi toi mon troll : Ah, les trophées ... Ou comment passer de la pommade a une quantité de gros trolls décérébrés en les encouragent a nourrir le culte de l'E penis sur la zone Underground du Live au détriment de l'ergonomie et surtout, du bon sens. (Note : cette pique s'adresse aussi bien a Sony, je ne fait pas de distinction)
- Red Ring of Death !! curieusement, ma 360 achetée d'occasion se porte merveilleusement bien et la PS3 a cramé, avec Blazblue dedans. Donc pour ceux qui tirent a vue sur Microsoft, J'accuse !
- Pokémon is not dead : Blanc/noir, c'était une tuerie monumentale, je m'étais jamais autant éclatée que depuis mes 7 ans ou je no lifais déja sur la version bleue.


PS (edit): Ah, j'ai complètement oublié de parler de the World End with you. La DS est une console qui ne m'intéresse pas, en dehors de pokémon et Advance Wars. Même s'il y a des bons jeux dessus, je le sais, au moment de l'allumer et de me lancer sérieusement dans un jeu j'ai ... la .... flemme ... Sauf TWEWY. A ma connaissance c'est le jeu qui exploite le mieux les spécificités de la DS, sa direction artistique est juste excellente, un scénario super bien mis en scène, un vrai chef d'oeuvre I love you

Ce qui m'amène a :

- Au japon, Square, c'est carré :
On se plaint que SE fait dans le commercial, que FFXIII est pourri toussa toussa, mais quand on voit que leurs 3 projets les plus innovants (TWEWY, Sigma Harmonics, Nanashi no Game) ont fait des bides parce que les otakus veulent du DQ like et pas autre chose, ben je les pardonne. Et c'est triste. Crying or Very sad

EDIT #2 : En fait je pense que je vais en rajouter a la fin de ce post dès que je me rapelle d'un truc.

- Gust passe en 3D :
NAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAN O seigneur miséricordieux, pourquoi pourquoi POURQUOIIIIIIII ???? cry
Nan mais c'est vrai ca, quand on voit que Nippon Ichi sort Disgaea 3 avec des sprites a peine dignes de la PS2 en toute impunité, POURQUOI BORDEL ?


Dernière édition par Marina le Dim 14 Aoû 2011 - 22:56, édité 1 fois
avatar
Moggy
Boule de poil
Boule de poil
Nombre de messages : 7058
Age : 34
Jeu(x) du moment : yougad
Date d'inscription : 15/11/2006
http://croccritik.blogspot.fr/

Re: Votre bilan vidéoludique de la 7ème génération de console

le Dim 14 Aoû 2011 - 15:23
@Pipasrei a écrit:

- L’apparition des émissions web (AVGN, joueur du grenier, moggy aspy show, les commentaires de ken bogard, etc)

Rien que pour ça, tu me donnes envie de pleurer. Very Happy

Bon sinon pour répondre (désole Rei, je ne pourrais pas écrire autant que toi. T as du courage ^^), sur cette génération de console je retiens:

- Le bateau "Xbox 360 Love You" lors du lancement calamiteux de la PS3 en Europe. Je ne sais pas pourquoi, mais cette image m'a pas mal marqué.

- Le tour de force de Nintendo de percer un marché totalement vierge avec sa WII. Quoiqu'on pense de cette machine, on peut reconnaitre le coup de génie de Nintendo. La casualisation est donc en route (et ce n'est pas forcément un mal).

- Comme tu l as mentionné Rei, l'arrivée des DLC qui ne m a jamais enchanté.

- La surabondance de remakes, reboots et autres suite de reboots remaké en HD. Une mode qui agace par moment (souvent en fait). Cette pratique peut avoir du bon mais à petite dose.

- La chute du Japon dans l'industrie du jeu. Très franchement, je ne m attendais pas à ça. Il faut reconnaitre qu'objectivement les jeux cultes de cette génération viennent quasiment tous de l'occident. Je ne parle pas des bons jeux, mais veritablement des softs marquants. Bien entendu, on trouve des super jeux jap's encore (qui a dit Platinum Games ?) mais les japonais ont eu beaucoup de retards face aux occidentaux, notamment un retard technologique. Bon cela dit, ils sont pas morts hein ? La roue tourne encore bien entendu.
De sucroît, ça me fait penser que niveau RPG, ça a été la disette malgré quelques titres sympathiques.

- L'apparition de jeux indépendants franchement super comme World of Goo, Flower and co

- Curieusement et contre toute attente,Y a eu pas mal de jeux que je n attendais pas qui m ont surpris sur cette génération.

Sinon niveau grands titres, je retiens:

- Condemned: Un soft qui n est peut être pas considéré comme l'un des plus grands jeux sortis sur cette gen, mais très franchement, il est l'une de mes plus grosses claques et j'ose dire qu'il est le meilleur survival horror sortis sur nos dernieres becanes. Il n'a pas la plastique de Dead Space mais est diablement plus accrocheur et viscéral que ce dernier.

- Bioshock: Si on excepte sa derniere heure est un jeu magnifique: Son ambiance, sa musique, ses ennemis si singulier... Franchement, ce jeu bute tout simplement.

- Red Dead Redemption: Encore un titre à l'ambiance extraordinaire. La restranscription des etats unis du far west des débuts du XXe siècles est juste mortelle ! On ajoute à cela un jeu au gazmeplay grave riche, des dialogues riches et des personnages haut en couleur et on obtient un jeu qui fera date dans l'histoire du Jeu vidéo.

- GTA IV: Tant que je pense à Redemption, autant ne pas oublier l'autre tuerie Rockstar qui a marqué cette génération à juste titre. Il est d'ailleurs, le premier épisode de la série que j'apprécie. On a enfin un héros attachant qui n'a pas pour but d'être le king de la ville. Son histoire, les gens qu'il va être amené à cotoyer dans Liberty City constituent un jeu à la maturité rare. On conjugue à tout ça des dialogues finement ecrit (à l'instar du dernier Red Dead), à un moteur physique enfin digne et des missions parfois bien délirantes.

Dead Rising 1 et 2: Bah un peu comme toi Rei. Je dirais que c'est un jeu qui montre ce que nos machines ont dans le ventre. Ce jeu est un immense défouloir déjanté et franchement: déambuler dans un centre commerciale et un domaine à Las Vegas infestés de milliers et de milliers de zombies, c'est juste mortel.

Mirror's Edge: Curieusement, j ai surtout adoré ce jeu lors de mon deuxième passage. La première fois, j ai beaucoup aimé mais sans plus. La seconde fois, j ai été plongé dans l'univers froid et aseptisé du titre.

Red Faction Guerilla: Comme je l'ai dit un peu plus haut, cette generation à eu son lot de jeux-surprises-dont-j'en-avais-rien-à-foutre-et-où-je-me-disais-que-ça-allait-être-trop-nul-quand-même. Ce dernier Red Faction s'est posé tranquilou dans cette catégorie. Franchement, je trouve ce jeu juste hardcore jouissif: Pouvoir pêter toutes les structures du jeu ça procure un bien fou. Voir toutes ces maisons s'ecrouler de manière stylée gràce au Geomode optimisé pour l'occasion est une sensation juste... incroyable. Je sais bien que ceux qui n'ont pas joué au jeu vont me prendre pour un boeuf Very Happy.
Le jeu aurait montré ses limites si il n'avait que ça pour lui, mais non. Il propose bon nombres de missions réellement interessantes et très riches finalement.

Fallout 3: La série ne m avait jamais vraiment attiré avant ce 3ème episode. L'univers oui cependant. Je n'aimais pas du tout Bethesda et leur serie Elder Scrolls avant ça, mais j'ai énormement pris mon pied à jouer à Fallout 3. Encore un titre à l ambiance unique et à l'aventure bien remplie.

Fallout New Vegas: Avant sa sortie, je fondais peu d'espoirs en cette suite, même si les fanas hardcores des premiers volets voyaient en New Vegas, une suite à Fallout 2. Personnellement, j ai trouvé que l'aventure proposée par cette séquelle surpasse Fallout 3. Il s'agit tout simplement d'un de mes jeux vidéo préférés... De la vie je veux dire. :-)

Batman Arkham Asylum: encore un titre dont j en avais rien à foutre et pourtant, il est probablement l'un des jeux à licence les plus réussis depuis 10 ans (voir 15, tiens). Là, on a vraiment des graphismes ahurissants qui se mettent aux services d'une ambiance démentielle (c'est le mot, héhé). L'asile d'Arkham a un charme fou et on ressent limite un malaise à parcourir tous ces couloirs. Le gameplay simpliste est ultra efficace, j'ai également trouvé.

Super Mario Galaxy 1 et 2: Le renouveau du jeu de plateforme tout simplement...

Sinon en vrac, il y a des jeux que j'ai beaucoup apprécié. Je citerais donc en vrac Bionic Commando, Viva Pinata (malgré ses lourdeurs), Tomb Raider Underworld, Lost Planet 1, Alan Wake, Bayonetta, Muramasa, Call of Duty 4 et j'en oublie surement...

- Je regrette de ne pas encore avoir joué à LA Noire, Heavy Rain ou encore Uncharted 2.

Bon si j'oublie des choses, je penserais à les noter ici. Very Happy


Dernière édition par Moggy le Lun 15 Aoû 2011 - 5:29, édité 1 fois
avatar
Dark Inquisitor
Inquisitor of the Force
Inquisitor of the Force
Masculin Nombre de messages : 8560
Age : 42
Jeu(x) du moment : Ghost Recon Wildlands (PC) / NieR Automata (PC)
Date d'inscription : 23/01/2007
http://www.dark-inquisitor.com/darkinquisitor.htm

Re: Votre bilan vidéoludique de la 7ème génération de console

le Dim 14 Aoû 2011 - 15:56
Ah mais... je me répète mais il est trop tôt encore pour faire un bilan de cette génération. Même si Nintendo a montré sa Wii U, on a pas encore la moindre idée de l'existence des PS4 et XBox3. Ca me semble donc un peu rapide de vouloir déjà faire le post-mortem de consoles qui vont encore offrir pas mal d'heures de jeux, surtout quand on regarde ce qui sort à partir de maintenant.
avatar
Mogfa
Docteur qui ?
Docteur qui ?
Masculin Nombre de messages : 5467
Age : 26
Jeu(x) du moment : Persona 5 (PS4), FIFA 17 (PS4), Street Fighter V (PS4), Pokémon Version Lune (3DS)
Date d'inscription : 18/03/2007

Re: Votre bilan vidéoludique de la 7ème génération de console

le Dim 14 Aoû 2011 - 16:38
Idem. La Xbox 360 et la PS3 ont encore du temps devant eux.
avatar
Super Cinoque
Hardcore Gamer
Hardcore Gamer
Masculin Nombre de messages : 1609
Age : 36
Jeu(x) du moment : God of War Collection Volume 2
Date d'inscription : 23/01/2007

Re: Votre bilan vidéoludique de la 7ème génération de console

le Dim 14 Aoû 2011 - 17:11
Déjà la fin, j’espère pas, j'ai ma PS3 depuis 1 an ou un chouïa plus, j'espère en profiter encore un moment.

@Pipasrei a écrit:- L’arrivée des DLC, et des succès/trophées qui a plus pourri l’industrie vidéoludique qu’autre chose.
Concernant les Trophées, c'est exagéré, la plupart des joueurs s'en tapent royal, et pour ma part et d'une manière très légère j'avoue que j'aime bien relever certains challenge pour obtenir le trophée, en rien ça ne pourri le jeu au contraire ça te fait y retourner, et te défoncer. Et pour certains joueurs qui sont amenés à faire de l'anti-jeu durant les parties online afin de les obtenir, ça reste quoiqu'il en soit plus qu'insignifiant.
Pour ce qui est des DLC, je dirais qu'il ne faut pas faire l'amalgame entre ceux qui servent à débloquer des contenus déjà présent sur le disque, et j’appelle pas ça du DLC mais de la sodomie, et ceux qui t'apportent véritablement du contenu exclusif, comme dans Heavy Rain par exemple. A bon escient je pense que c'est une bonne chose donc, à bon prix aussi, parce qu'à 5€ le perso dans un jeu de baston c'est encore une fois de la sodomie.

@Pipasrei a écrit:- L’accessibilité des jeux. Je n’ai jamais trouvé les jeux vidéo aussi peu chers. Bien sur, il ne faut pas se faire pigeonner en achetant ses jeux à 70€. Mais l’achat en import est devenu beaucoup plus rentable sur cette génération. Et même si on ne tient pas compte de l’import, on trouve pas mal d’alternatives françaises avec pas mal de jeux abordables.
Faut quand même dire que le marché de l'occaz est bien plus chère aujourd’hui qu'à l'époque, on trouve souvent des jeux seulement 5€ de moins que le neuf, en magasin toute fois.

Mes déceptions :
- Le marché Japonnais qui est bien terne, Square nous a pondu qu'un seul jeu issu de ses grosses licences : FF13, Konami aussi avec MGS4, et Capcom à l'inverse à trop en sortir nous donne la gerbe, entre des Street Fighter VS machin à n'en plus finir et leurs DLC vendus alors qu'ils sont déjà présents sur les galettes (RE5, MVC3, entre autre).
- Nintendo et les "jouets"-vidéo, très peu pour moi. evil tongue
- Super Street Fighter 4 : pas fun à jouer seul, pas suffisamment de challenge, à part celui de te casser les pouces, style graphique particulier qui ne m'a pas attiré, je l'ai vite revendu après avoir touché à Naruto Ninja Storm.

Ce que j'ai kiffé :
- Les 2 Naruto Ninja Storm : beau, fidèle, très fun même/surtout à un player, la meilleure adaptation de manga jusqu'à présent. M'a fait revendre SSF4, et m'a fait découvrir une série que je ne connaissais pas avant d'avoir pu tâter la démo du 2.
- Heavy Rain : qui m'a donné envie d'acheter une PS3, immersion totale, c'est ce que j'attends aujourd’hui d'un jeu vidéo.
- FF13, bien que je l'ai détesté au point de mettre ma partie en pause 6 mois après seulement 6h de jeu, j'ai finalement bien accroché la 2e moitié du soft, les challenges sur Pulse notamment.
- Plus besoin d'acheter de magazines de jeux vidéo pour avoir une démo d'un jeu, vive de Store !
avatar
Altraum
Hardcore Gamer
Hardcore Gamer
Masculin Nombre de messages : 1026
Age : 28
Jeu(x) du moment : Umineko no Naku Koro ni EP 4, Alice Madness Returns, Arc Rise Fantasia, Vindictus, .hack//Infection (boss optionnel), Valkyria Chronicles (2ème partie), Yume Miru Kusuri
Date d'inscription : 17/07/2011

Re: Votre bilan vidéoludique de la 7ème génération de console

le Dim 14 Aoû 2011 - 17:36
Un exercice à la fois difficile et intéressant, mais qui va permettre de faire remonter quelques souvenirs. Et puis de toute manière peu importe la durée de vie qu'il reste aux consoles actuelles, je doute que mes classements changent beaucoup mis à part pour Dark Souls (ou au pire j'élargirai en top 10).

Événements :

- L'affaire du piratage de Sony : Je pense que cet événement est encore frais dans les mémoires de tout le monde, mais il faut reconnaître que Sony est vraiment passé pour une bande d'amateurs sur ce coup là.

- Les multiples récidives de Lulzsec : Une triste série d'événements menée par des abrutis sans noms, qui heureusement ne représentaient pas la totalité du groupe Anonymous. Ça m'attriste à chaque fois de voir ces jeunes abrutis oublier d'où viennent les véritables racines du hacking et à quoi devait originellement servir cette pratique, sans parler de leurs soi-disantes motivations qui ne tiennent absolument pas debout. En tout cas je suis bien content qu'ils aient fini par se faire dessus après quelques leaks et autres arrestations, en espérant qu'on ne revoit pas ce genre de pratique de sitôt.

- Gabe Newell annonçant Portal 2 sur PS3 à l'E3 2010 : J'aime Valve, j'aime la mentalité du studio, et Gabe Newell est un dirigeant dont les autres entreprises du milieu auraient beaucoup à apprendre. Ainsi je ne m'étalerai pas sur tout le génie dont cet homme a déjà fait preuve par le passé, mais en ce qui concerne cet événement précis il y avait juste quelque chose de magique. Voir ce cher Gabe s'avancer sur la scène, dans sa tenue de tous les jours et sans musique, et commencer son speech de manière naturelle en disant "j'ai fait des remarques quelque peu déplacées à propos de la génération actuelle, et pour ça je remercie les équipes de Sony de ne pas m'avoir continuellement tapé sur la tronche[...]", avec les rires de ceux qui le connaissent bien en fond, ça avait quelque chose de très communicatif que je n'ai jamais retrouvé chez une autre personnalité du milieu. Enfin le jour où il viendra à disparaître, ce sera sans nul doute une très grosse perte pour l'industrie (et peut-être la mort de Valve).

- Le trolling de David Cage : Décidément, il faut croire qu'il avait vraiment envie de s'exprimer ces derniers temps. Cela dit le plus marquant restera pour moi le troll sur la technologie d'animation faciale d'L.A. Noire qui sentait bon la jalousie. Au passage pour la petite anecdote, j'ai un ami à l'Isaart qui a apparemment reçu des membres de l'équipe de développement d'Heavy Rain pour ses cours, et en discutant un peu avec eux il semblerait que le sieur Cage ne soit pas très apprécié de ses employés.

- Nintendo, entre Wii U et 3DS : Je ne m'étalerai pas là dessus étant donné qu'on en a déjà assez longuement discuté ailleurs, mais le moins qu'on puisse dire c'est que la firme prend des décisions de plus en plus étranges ces derniers temps, à croire, comme j'avais l'habitude de dire, qu'ils ont récupéré les anciens marketeux de chez Sony Laughing

- Le trolling façon BioWare : D'un côté il n'y a pas vraiment de quoi leur en vouloir étant donné qu'Activision tient les rênes, mais de l'autre ça reste quand même sacrément dégueulasse comme pratiques (bien qu'ils soient loin d'êtres les seuls à avoir fait le coup sur Metacritic).

- L’explosion des marchés indépendants : Même chose que Rei, bien que mon avis soit moins fourni et qu'il se base uniquement sur le nombre incroyable de sorties Steam indé. Et puis lorsqu'on voit MineCraft, là aussi c'est une autre histoire.

- La continuité des pertes d’exclus : Là encore même chose que Rei, et ce n'est clairement pas pour me déplaire. Cela dit j’attends aussi clairement le jour (utopique) où l'on finira par n'avoir plus qu'une seule plateforme universelle.

- L'accessibilité des moteurs : Avec l'Unreal Engine 3, prochainement le Source Engine, le CryEngine 3, l'HPL 2 (Penumbra, Amnesia...), et plus tard l'Ubi-art Framework, on retrouve de plus en plus de gros moteurs dans le domaine publique avec accès gratuit, et je trouve ça tout bonnement génial, non seulement pour le milieux indé, mais aussi pour tout le secteur de l'éducation et des filières spécialisées dans le jeu vidéo.

Pour le reste je me retrouve aussi pas mal dans les autres événements cités plus haut, comme le bateau Xbox 360 (dont j'ai toujours l'image Very Happy), l'achat des jeux en import, les remakes à foison, et l'occidentalisation des licences nippones (aka le syndrome des têtes blondes).

Mes 5 favoris :


Demon's Souls : From Software ne s'attendait pas à dépasser ses prévisions sur le territoire nippon, mais le plus inattendu restait à venir lorsque le public occidental a massivement fait montre de son engouement pour un jeu avant tout destiné à un public de niche. En tout cas le studio peut se féliciter, il a réalisé là un véritable travail de génie en créant un titre à l'atmosphère hautement singulière, doté d'un level design approchant la perfection, d'une courbe de progression brillamment réfléchie, et d'une difficulté parfaitement gérée que l'on pourra aussi associer à une véritable audace qu'on ne retrouve que trop rarement de nos jours. A partir de là, il est difficile de penser que Dark Souls puisse mieux faire, et pourtant il a déjà l'air bien parti pour le détrôner. Enfin au même titre que Frictional Games, il s'agit clairement là d'un studio à surveiller de près.


Portal 2 : Ce second volet surpasse allégrement son aîné avec une durée de vie parfaitement honorable pour le genre, une narration encore plus impressionnante, et de multiples instants tout simplement magiques qui nous mettent claque sur claque en plus du dépaysement total passé la première moitié du jeu. Valve n'a jamais autant été à la hauteur de sa réputation, et par dessus le marché ils peuvent aussi se targuer d'avoir réalisé l'une des meilleures compagne de communication qui soit avec leurs images cryptées. Du véritable travail de pro surmonté d'une bonne dose de génie en somme.


Valkyria Chronicles : Pendant un temps je pensai que le tactical n'était pas vraiment un genre propice à l'évolution, mais les équipes de Sega ont montré qu'avec la technologie, de bonnes idées, et pas mal de réflexion, il était parfaitement possible d'ouvrir de nouvelles pistes même dans des genres à priori assez cloisonnés. Ainsi entre son gameplay au petit oignons, sa galerie de personnages très attachants et son ambiance au poil, le titre avait tout pour plaire même si Sega s'est complétement viandé sur la communication. A part ça il s'agit désormais d'une série avec un potentiel énorme, un gameplay très addictif, et j'attends clairement le jour où l'on pourra de nouveau avoir un épisode sur console de salon avec un véritable mode online, là ce serait juste hyper jouissif.


Alice Madness Returns : J'avoue, je ne l'ai pas encore terminé, loin de là même, mais malgré tout je me permet déjà de le placer dans mon top 5 de cette génération. L'univers visuel est juste ahurissant et dénote d'un travail artistique absolument gigantesque (possédant l'artbook je ne peux qu'appuyer sur ce point), le gameplay n'a juste rien à voir avec la chose étrange de son prédécesseur, c'est extrêmement réactif, parfois assez tactique, et l'animation des personnages ainsi que les effets visuels viennent renforcer cette sensation de maniabilité et cette ambiance du tonnerre. Ensuite le jeu est plein de bonnes idées, que ce soit au niveau des choix artistiques ou de la progression du gameplay, le cheminement d'Alice tentant d'échapper à la folie est très bien rendu et narré, et mon seul regret viendrait peut-être de la traduction FR un peu foireuse ("Wonderland" traduit par "Les Merveilles"...) ainsi que du Cheshire Cat qui n'a plus l'excellent voice actor du premier.


Vindictus : En effet il s'agit bien là du MMORPG avec lequel j'ai cassé les oreilles de beaucoup monde, et force est de constater que ces derniers temps, je me sens nettement plus attiré par les univers en ligne que par les jeux solo, surtout lorsqu'on voit le chemin parcouru par le genre depuis 3-4 ans et les gameplays de plus en plus innovants qui sont développés depuis quelques temps. En tout cas j'aime énormément cette évolution du MMO qui s'oriente de plus en plus vers l'action, avec certains titres fortement instanciés (notamment chez Nexon) qui adoptent une structure très proche de celle des Monster Hunter, et pour le coup on a vraiment droit à des scénarios de plus en plus prenants, avec de gros efforts de mise en scène et des quêtes nettement plus passionnantes qu'à l'ancienne époque, sans compter qu'il y a maintenant des formules adaptées à tous les types de joueurs, qu'on soit plutôt casual ou hardcore, et que l'univers online rend de plus en plus hommage aux genres solo tout en sublimant leur gameplay (cf Rusty Hearts). Enfin dans le cas de Vindictus, j'accroche énormément à l'ambiance, à l'OST qui déboîte et au gameplay purement jouissif, sans compter que l'argument du Free 2 Play est un atout majeur dans le cas présent.

Mes 5 surprises :


Valkyrie Profile: Covenant of the Plume : Je n'avais encore jamais fait un Valkyrie Profile, et il y avait clairement matière à commencer par un autre volet que celui ci, cependant comme j'étais dans une très courte période DS et tactical, je me suis rapidement jeté dessus. Au final j'ai tout bonnement adoré l'aventure et dévoré les trois routes en très peu de temps, et je ne m'attendais pas à pouvoir ressentir autant de choses avec ce titre, qui plus est sur DS. En tout cas ça faisait longtemps que je n'avais pas été aussi touché par une histoire en apparence relativement simple, et je ne peux désormais qu'être d'accord avec ses quelques adorateurs.


La saga Penumbra : J'ai déjà réalisé un très long post au sujet de cette série, du coup je me contenterai de le linker à cette adresse, mais il s'agit clairement de l'une de mes meilleurs expériences vidéoludique quand bien même je n'en attendais absolument rien à la base.


Sin & Punishment: Star Successor : Sans aucun doute LA plus grosse surprise de cette génération pour moi. Je n'ai jamais été très fan des shooters à la base, qui plus est lorsqu'ils sont sur rails, mais ce Sin & Punishment est un véritable régale pour les yeux comme pour le gameplay, et il s'agit clairement d'un des titres majeurs de la Wii malgré ce qu'on pourrait penser au premier abord. En tout cas pour qu'un jeu comme ça me donne encore l'envie de le refaire aujourd'hui et qu'il m'ait aussi rapidement converti, franchement ce n'est pas rien, surtout que je n'en attendais strictement rien au départ.


Infinity Blade : Je ne dirai pas que le jeu était particulièrement bon, mais j'ai franchement été surpris par l'univers du titre et l'ambiance à mi chemin entre le comique et le sérieux. Comme je le disais à quelques amis, Infinity Blade aurait peut-être gagné à être un vrai jeu (quitte à perdre son gameplay au touché), pourquoi pas dans la lignée d'un Demon's Souls par exemple.


Plants Vs Zombies : C'est dingue comme ce jeu est addictif, au début on ne croirait pas vu comme ça, d'autant plus que le style graphique façon jeu flash très coloré est loin d'être ce que je préfère, mais j'ai vraiment été scotché dessus au point de le finir d'une traite avec tous les défis. Vivement la sortie du deuxième du coup.

Mes 5 bouses ou déceptions :


Final Fantasy XIV : Certes les grosses mises à jour ne sont pas encore toutes tombées, et le jeu a clairement commencé à s'améliorer depuis environ un mois, mais en l'état et juste avant cela c'était clairement une grosse déception pour moi. Entre l'avancée du scénario bridée par le niveau du joueur, les mandats pas inspirés et ultra répétitifs, le système de combat qui manque de fluidité et d'optimisation, le quartier marchand pas pratique pour un sous et le manque d'activités, dur de trouver l'envie de continuer ou même de patienter, surtout lorsqu'on voit des MMO clairement plus alléchants débarquer à l'horizon. Cela dit, quitte à me répéter, le jeu regagne progressivement en intérêt, la nouvelle interface est très sympa, les donjons et autres quêtes de compagnies ajoutées ont l'air intéressantes, et si les développeurs continuent dans cette voie les joueurs auront peut-être enfin de quoi oublier la catastrophe du lancement d'ici la fin de l'année.


Resident Evil 5 : Une semi déception dans la mesure où je connaissais la réputation du titre de longue date, mais force est de constater que ce n'est vraiment pas terrible. Entre la gestion de l'inventaire extrêmement lourde, les âneries de Sheva qui a du mal à nous suivre ou qui ne sait pas viser correctement, et certains boss au pattern pas toujours bien clair, on en retirera finalement qu'un gros défouloir à peine divertissant. Cela dit, à ma grande surprise, le scénario bonus "Perdu dans les Cauchemars" parvient presque à se montrer plus intéressante que le jeu lui même en nous permettant de revisiter le manoir du premier opus, ce qui peut provoquer un effet de nostalgie pour ceux qui, comme moi, n'ont touché qu'au premier avant de passer directement au quatrième.


Tears to Tiara : Étant donné que je suis un grand fan d'Utawarerumono et qu'une traduction amateur était disponible pour ce titre, je me suis empressé de le faire à sa sortie bien que la déception fut de taille. Le système de combat souffre à peu près les mêmes reproches que celui d'FFXII : on donne nos ordres aux différentes unités en début de combat, puis on attend, on attend, jusqu'à ce que le combat se termine sans autre intervention de notre part, si ce n'est une pression maintenue sur la touche CTRL pour accélérer l'action qui est très lente de base. Au delà de ça le scénario est extrêmement pauvre et n'a rien à voir avec la richesse d'Utawarerumono, les personnages ne sont pas attachants, le design est globalement assez vomitif, et le jeu tire souvent en longueur pour rien. Je suis vraiment allé au bout par curiosité et parce que j'ai adoré l'autre titre cité plus haut, mais à part ça je me suis vraiment ennuyé comme jamais.


Red Ocean : Je ne sais pas pourquoi j'ai fait ce FPS, un de moment de faiblesse sans doute, mais niveau pauvreté ça se pose clairement là. Les armes n'ont aucun impact, le scénario est inexistant, les ennemis n'ont pratiquement pas d'IA, techniquement c'est plus qu'à la ramasse, et par dessus le marché le jeu ne permet pas d'aller jusqu'à la fin puisqu'un bug empêche le déclenchement des derniers événements. Heureusement ce n'était pas bien long, mais je me demande encore ce qui m'a pris à ce moment...


Dragon Quest Swords: The Masked Queen and the Tower of Mirrors : Une fois de plus, je n'ai vraiment pas compris ce qui m'a pris lorsque j'ai lancé ce jeu. C'est chiant, répétitif, ô combien inintéressant, et le boss de fin m'a fait péter un câble avec sa dernière transformation. En fait je crois que j'avais juste envie d'un truc pour voir ce que ça faisait d'agiter la Wiimote pour de vrai, mais j'aurai dû m'en passer.

Bien sur il y en a eu d'autres, comme Hysteria Project ou encore Titan Quest, mais ça fera déjà assez bien l'affaire.
avatar
Marina
Gamer confirmé
Gamer confirmé
Nombre de messages : 319
Age : 26
Date d'inscription : 06/08/2011

Re: Votre bilan vidéoludique de la 7ème génération de console

le Dim 14 Aoû 2011 - 19:31
@Super Cinoque a écrit:
Concernant les Trophées, c'est exagéré, la plupart des joueurs s'en tapent royal, et pour ma part et d'une manière très légère j'avoue que j'aime bien relever certains challenge pour obtenir le trophée, en rien ça ne pourri le jeu au contraire ça te fait y retourner, et te défoncer.

Sauf qu'avant, ce genre de choses te permettais bien souvent de débloquer des bonus/features in games, maintenant tu n'as plus le droit qu'a un trophée et dans le pire des cas, les dits bonus que tu aurait pu avoir dans un jeu de génération antérieure, ils te le mettent en DLC. Pour les amateurs de RPG je prendrais un exemple très éloquent : Star Ocean 3&4.
Ceux qui ont fait le 3 se souviennent des Battles Trophies, grosso modo des achievement avant l'heure, au nombre de 300, dont certains bien prises de tête et barbares. En ce temps la, les dits Battle trophies te servaient a débloquer des modes de difficulté, la gallerie audio et 4 sets de costumes différents pour les 10 personnages, et pour ceux qui se donnaient la peine de tous les avoir, le mode "Full active" qui enlevait certaines aides automatiques en combat pour pouvoir version bien bien hardcore. Dans le 4 les Battle trophies sont toujours la, sont encore plus durs a choper et te servent a ... Hé roger, ils servent a quoi les BT de SO4 ? Ben a avoir des achievement \o/ Et nul doute que si le jeu avait eu le succès mérité, un truc comme les costumes aurait été proposé en DLC.
Ca me rapelle dans FF5, quand tu bats le boss optionnel bien dur Omega, tu ne droppe qu'un minable badge qui dit : "Bravo, vous avez battu Omega !" (il parait qu'il y a un truc similaire dans le 8 mais ne l'ayant pas fait, je m'avance pas), ce qui pour beaucoup de monde est un gros pied de nez ... "Genre, j'ai fait tout ca pour cette merde ???" Et bien maintenant, les trophées/achievement, c'est exactement la même chose, mais a grande échelle *o*

Outre cet aspect la qui relève un peu du pinaillage, je le confesse, le problème majeur que pose l'introduction des trophées c'est le fait qu'ils soient liées a ta sauvegarde et ton compte : impossibilité de joueur ailleurs que sur sa propre machine, impossibilité de faire des copies de tes sauvegardes et le mieux, c'est que s'il arrive quelque chose a ton compte, tu n'as aucun recours et toutes tes heures de jeu, bien que stockées sur ta machine, ne sont plus accessibles et tu n'a qu'a leur dire adieu. Ce qui est quand même, il faut bien le dire, de la merde.
avatar
Pipasrei
Administrateur
Administrateur
Nombre de messages : 6634
Age : 30
Jeu(x) du moment : Atelier Iris, Virtua tennis 2
Date d'inscription : 24/01/2007

Re: Votre bilan vidéoludique de la 7ème génération de console

le Dim 14 Aoû 2011 - 21:22
Non, bien sur, la génération en cours n’est pas terminée, elle est en début de concurrence avec la 8ème génération. D’ailleurs, la 6ème génération n’est pas encore terminée puisque la PS2 fait office d’Highlander, que des jeux indépendants sortent encore sur dream et on trouve même en 2011 des jeux qui sortent sur super nes, atari… Mais la 3DS fait office de remplaçant foireux pour la DS. La PS vita arrive, et même si il y a encore des sortis de prévu sur PSP, les kit de développement ne sont plus à vendre par Sony.
On sent que la Wii arrive en fin de vie, même si quelques très bons titres débarquent (last story, xenoblade…), la console arrive à sa fin. La plupart des consoles inconnues au bataillon, ont fini leur cycle de vie.

Pour certains joueurs PC, l’écart technologie entre les PC et les consoles actuelles qu’il y a une génération de retard (même si concrètement, ce n’est pas tellement le cas).
Bref, il reste encore la PS3, et la 360 qui ont encore un bon bout de temps. En tout cas, elles se situent entre la moité, et les ¾ de leur cycle de vie (vu qu’elles continueront un peu leur cycle de vie quand les next gen débarquent).

Le topic a pour but de présenter un début de bilan sur cette génération, mais ce n’est pas la conclusion totale de ce bilan qui évoluera au fur et à mesure dans ce topic.

Sinon, j'avais oublié dans les points qui m'ont marqué comme le souligne Enide Altraum (merci, la fonction copié collé, c'était plus simple supremekuja Very Happy ), c'est la gratuité de certains gros moteurs professionnelles.

@Super Cinoque a écrit:Concernant les Trophées, c'est exagéré, la plupart des joueurs s'en tapent royal, et pour ma part et d'une manière très légère j'avoue que j'aime bien relever certains challenge pour obtenir le trophée, en rien ça ne pourri le jeu au contraire ça te fait y retourner, et te défoncer. Et pour certains joueurs qui sont amenés à faire de l'anti-jeu durant les parties online afin de les obtenir, ça reste quoiqu'il en soit plus qu'insignifiant.

Pas pour ma part. Quand, je vois un jeu comme Soul Calibur IV, celui-ci a été en parti pourri à cause des trophées (et d’un mode online de merde). Combien de joueur ont spammé bêtement des combats avec Maxi, Kilik et Cervantes, non pas pour avoir des victoires, mais avoir simplement le trophée ? Des tonnes, il suffit juste de regarder combien de joueurs se sont arrêtés au niveau 20. Bien sur dans le tas, tous n’ont pas spammé bêtement, mais j’en ai malheureusement rencontré pas mal.
Il suffit également de voir le classement de Dead Or Alive 4 complètement faussé par les trophées. Tu trouves des gars qui ont un niveau vraiment à chier avec un grade SSS, et des gars qui ont des niveaux de tueurs avec un grade F…
Et comme le dit Marina, avant quand on faisait un jeu, on avait des vrais récompenses dans un jeu quand on avait atteint un objectif. Maintenant, on gagne juste une pauvre médaille. Et surtout, je n’ai pas attendu les trophées/succes pour me donner des objectifs à la con. Genre terminé mushihimesama futari avec un tapis de DDR, ou battre mon pote à soul calibur avec le tapis de DDR, finir virtua tennis avec le lob uniquement.


Le W-RPG
Ironiquement, le titre que je voulais vraiment faire : divinity II, je ne l’ai toujours pas acheté. Je rattraperai quand même mon erreur plus tard ^^. Je ne vais pas revenir sur ma déception de fallout 3.
Le WRPG qui m’a le plus marqué est clairement Alpha Protocol. Fanboy de jeu d’infiltration, je ne pouvais qu’accrocher au concept du jeu. Certes, il est loin d’être parfait, mais j’ai pas mal apprécié. Au niveau des dialogues, c’est également le jeu qui m’a le plus marqué.
Le second titre qui m’a le plus marqué est fable II. Alors que je vois des lancées de building débarqué sur moi, je dois avouer que je me suis bien amusé sur le jeu. Déjà, par chance, j’ai quasiment pas eu de bug (et les bugs que j’ai eu n’ont aucune incidence), mais c’est surtout son système de combat que j’ai apprécié par sa sensation de puissance. Du coup, il est vrai qu’il devient trop facile, mais cela, ne m’a pas dérangé. J’aimais bien me taper des délires à détruire totalement une ville, et tenter de tous faire pour être une « bonne personne ».
Enfin, j’ai apprécié mass effect essentiellement pour son univers.
Je terminerai par la blague de Two World qui aura eu le mérite de m’avoir fait rire.

Je continuerai plus tard
avatar
Dark Inquisitor
Inquisitor of the Force
Inquisitor of the Force
Masculin Nombre de messages : 8560
Age : 42
Jeu(x) du moment : Ghost Recon Wildlands (PC) / NieR Automata (PC)
Date d'inscription : 23/01/2007
http://www.dark-inquisitor.com/darkinquisitor.htm

Re: Votre bilan vidéoludique de la 7ème génération de console

le Dim 14 Aoû 2011 - 22:07
@Super Cinoque a écrit:et j’appelle pas ça du DLC mais de la sodomie, !

Tu veux dire que c'est positif alors ? Non parce que cette pratique sexuelle que l'on accable injustem... euh ... bon je vais pas m'étaler plus avant en fait :p.

Pour le reste, et avant de songer à une éventuelle réponse, ce que l'on appelle une "génération" c'est plus simplement un passage de pouvoir et en gros l'arrêt de la commercialisation d'un support. Des PS2 en magasins, a priori t'en trouves plus, tout comme les XBox ou les NGC. Donc là, nous sommes toujours dans la génération WiiPs360 (7ème si je comprends bien). Mais il y a effectivement beaucoup à dire déjà depuis la précédente génération (sauf que ça va me prendre 3h pour répondre j'ai l'impression donc faut que je médite à la question plus avant ... et arrêtez un peu avec la sodo... bref).
avatar
Mogfa
Docteur qui ?
Docteur qui ?
Masculin Nombre de messages : 5467
Age : 26
Jeu(x) du moment : Persona 5 (PS4), FIFA 17 (PS4), Street Fighter V (PS4), Pokémon Version Lune (3DS)
Date d'inscription : 18/03/2007

Re: Votre bilan vidéoludique de la 7ème génération de console

le Dim 14 Aoû 2011 - 22:22
Bon, et bien vu que je suis en pleine pose dans mes activités de sorceleurs, j'en profites pour faire quand même un petit bilan qui changera sans doute vu les grosses sorties qui arrivent.

Les jeux les plus marquants:

1) Impossible de ne pas citer Red Dead Redemption. Un western en open world, j'en rêvais depuis longtemps. Rockstar l'a fait et a parfaitement retranscrit le contexte historique de la révolution industrielle en nous présentant une opposition intelligente entre modernité et conservatisme. Et si on conjugue à ça que le jeu est l'un des plus beaux de sa génération et donc, source de paysages tous plus magnifiques les uns que les autres. Que le jeu est long, fun, très bien écrit et propose moult passage culte dont un final juste génial. Et bien on obtient tout simplement l'un des plus grands jeux que le média nous est donné.

2) Même chose pour Bioshock. Une saga qui a définitivement laissé son empreinte sur cette génération de part son univers dystopique génial, son ambiance et l'immersion qu'elle procure mais aussi pour son scénario parmi les plus intelligents de cette génération de par sa narration et son gameplay au poil.

3) Une renaissance qui était attendue et qui pour ma part ne m'a pas déçu. Je veux bien entendu parler du retour de Fallout avec Fallout 3 et New Vegas. Deux RPG en open-world au combien riche et immersif grâce à leur univers génial. Alors, certes, Fallout 3 reste un Fallout édulcoré par rapport à ses ancêtres mais quand un jeu propose un tel degré d'immersion, ce n'est pas la peine de faire son difficile. Fallout New Vegas a quand à lui juste enfoncé le clou. A la fois digne héritier de Fallout 3 et des Fallout de Black Isle, il est juste l'un des jeux qui donnent le plus son sens au mot Role Playing Game grâce au talent d'écriture d'Obsidian.

4) Il aura fallu attendre cette génération pour voir enfin un grand space opera. Il a juste fallu attendre que Mass Effect viennent mettre une grosse baffe en seulement deux épisodes à toute la concurrence. Et nul doute à mes yeux qu'avec un univers aussi crédible et cohérent, un scénario aussi solide, une telle maîtrise dans la mise en scéne, une qualité dans l'écriture qui n'est plus à prouver et un gameplay très solide (malgré quelques balbutiements dans le premier opus), Mass Effect restera longtemps encore LA référence.

5) Batman: Arkham Asylum. Un jeu de cette qualité dans l'univers du Dark Knight, je l'attendais presque aussi longtemps que mon open world typé western et là aussi, ça n'a pas manqué. J'ai fait le jeu en juin, et c'est juste une grosse claque qui rend un vibrant hommage au comics et qui se permet en plus de ça de nous proposer un jeu maîtrisé de bout en bout. Le level design est juste hyper bien fichu et honnêtement, je ne crois pas qu'un jeu m'est autant marqué à ce niveau sur cette génération.

Et je pourrais bien entendu parler d'autres jeux comme Bayonetta, la nouvelle référence du BTA. Gears of War 2, Metro 2033, Riddick, Dragon Age: Origins, Lost Odyssey ou encore Mushihimesama Futari.

Les jeux les plus pourris:
1) Heavy Rain. Oui, je sais, on a dit un jeu. Mais comment passer outre la daube de David Cage ?

2) Two Worlds. Celui-là il m'aura bien fait rire, surtout quand on sait qu'il se présentait comme Oblivion-killer. Résultat: le pire RPG occidental de cette génération et de loin. Des qualités ? Non, je n'en trouve pas.

3) Mindjack: Un shooter bourré de bonnes intentions, mais tellement mal maîtrisé qu'il en devient mauvais en fait. Rien ne fonctionne et on se demande juste comment Square Enix a pu permettre à un tel jeu de sortir.

4) White Knight Chronicle, ou le jeu qui m'aura fait définitivement perdre confiance en Level 5. Un peu le Two Worlds du J-RPG en fait. Le scénario est pourri. Les personnages...Mais quel personnage ? Le gameplay mou. Le jeu moche et le level design toujours aussi médiocre. Il ne reste pas grand chose

5) Deadly Premonition. Un jeu pas inintéréssant, mais complètement plombé par un gameplay de merde à la maniabilité d'un autre âge et aux phases de shoot douteuses.

Les surprises:
1)Amnesia: The Dark Descent, parce que jamais un jeu vidéo ne m'aura autant oppressé. Parce qu'il s'agit ni plus moins de l'un des meilleurs survival-horror de tous les temps. Konami et Capcom devrait en prendre de la graine plutôt que nous pourrir Resident Evil et Silent Hill.

2) Condemned. Comme le mog, en fait.

3) Alan Wake. Un jeu pas parfait. Répétitif sur la fin. Mais à l'univers, au scénario et à l'ambiance tellement envoûtante que le tout fonctionne. Sans compter un vrai boulot fait sur des détails (comme la gestion de la lumière) qui viennent combler les failles techniques du titre.

4) Bulletstorm. Un FPS qui m'a beaucoup surpris par le degré de fun immense qu'il m'a procuré avec ses skillshots, son visuel et ses personnages caricaturaux mais tellement attachants. Dommage que People Can Fly n'est pas poussé le délire du scoring assez loin sinon ça aurait été un véritable must have.

5) Tales of Vesperia, car quand même, je n'attendais pas un jeu de la franchise à un tel niveau et que je me suis bien éclaté dessus malgré ses défauts. Et puis, Judith, ça reste l'un des personnages au gameplay le plus fou de toute l'histoire du J-RPG.

Les grosses déceptions:
1) Duke Nukem Forever. Evidemment. 14 ans d'attente pour se taper un Duke lourdingue et arriéré, ça fait quand même mal au cul.

2)Dragon Age 2. Pas un mauvais jeu mais une immense déception après un DA:0 juste génial. Sur tous les aspects du jeu, DA 2 est inférieur à son ainé et passé d'un gameplay tactique et bien dosé à un gameplay hyper bourrin et maladroit, ça fait tout aussi mal au cul qu'une blague râtée du Duke...

3) Silent Hill Homecoming, même si je m'y attendais. Quelques bonnes idées enfoui dans des mauvaises, viennent ternir l'image d'une série qui aujourd'hui est pas loin d'agoniser. Et rien que pour ça, j'emmerde Konami.

4) Mais que dire de Square Enix qui comment la même bêtise en confiant Front Mission à Double Helix et qui a même l'audace de le sortir en Europe alors que le 4 et 5 nous sont passé sous le nez...Ah, ouais, parce qu'autant être clair, en tant que fan de FM 1 et 3, j'en voulais pas de leur TPS moisi au scénario minable...

5) Resident Evil 5. Le 4 m'avait déjà déçu pour son approche trop action (même si c'était honnêtement un excellent jeu). Le 5, c'est pareil mais en pire. Et bien oui, RE 4, il n'avait pas de concurrence à sa sortie. Aujourd'hui, il y a un peu des titres comme Gears of War mais si en plus la formule est tiré vers le bas, on n'est pas loin de la catastrophe.

Voilà. Je ne fais pas de bilan pour les portables pour l'instant.
avatar
L'Céd
Hardcore Gamer
Hardcore Gamer
Nombre de messages : 3749
Age : 33
Date d'inscription : 19/07/2011

Re: Votre bilan vidéoludique de la 7ème génération de console

le Dim 14 Aoû 2011 - 22:32
hé bhé les pavés qui tombent....
Si je devais parler de cette Gen...

- Le profils/Sauvegardes liés : stupide, pas pratique, rageant.

- La perte des exclus : pour la première fois peut être on choisit une console pour une ou 2 exclus, mais le choix peut se faire vraiment sur des critères de confort/offre multimédia,etc... Le line up a tellement tendance à se rapprocher d'année en année, que la console elle-même en tant qu'objet multimédia est un critère de choix autant que les jeux eux-même avaient pu l'être à l'époque Nintendo/Sega par exemple.

- L'industrie du jeu vidéo
qui explose en terme de moyens mis en oeuvre pour le développement et le marketing. Avec des budgets qui défoncent des coûts totaux de productions de blockbusters américains. Hélas la critique/presse spécialisée n'est pas aussi mûre et détachée que peut l'être un bonne partie du paysage critique de cinéma, et le décalage entre l'accueil des énormes productions "suites de suites" et des productions plus modestes est beaucoup plus présent que chez la critique cinématographique (où ça l'est quand même pas mal, il faut bien l'avouer.)

- Le PC qui perd des franchises et des titres
qui avaient toutes leur place sur cette machine, et qui seraient sortis à coup sûr il y 8 ans de cela (Alan Wake, les derniers titres Rockstar,etc...)

- Les meilleurs FPS qui arrivent aussi sur console,
chose absolument improbable il y a 10-12 ans. Les STALKER, par exemple, persistent sur PC car ils restent trop décalés par rapport aux fps qui portent en eux certaines qualités qui peuvent plaire aussi au public console (il n'y a aucun jugement de valeur par ici hein).

- Les jeux indépendants, PSN live, XBLA et Steam : assez!!!!! Je n'en peux plus. Des perles à tout va, pas le temps de tout essayer, des concepts qui nous tombent dessus par dizaines. Certains foirent, certains déchirent, certains posent des bases approfondies ailleurs. LE point qui me fait dire sans aucun complexe que l'on vit peut être la période la plus riche et la plus accessible de toute l'histoire du jeu vidéo. Pourvu que l'on soit ouvert à un certain marché, et qu'on laisse tomber la nostalgie de la grande époque du J-RPG prospérant et prolifique, époque belle et bien révolue.

Pour les jeux :

Mes 5 plus belles expériences pour l'instant :


- L.A Noire :
le jeu vidéo que j'ai attendu toute ma vie. Pas toujours ludique, mais un scénario et une reconstitution qui tirent partie de la durée de vie que peut offrir un jeu vidéo et qui permet de développer. Du coup on a un scénario qui rend hommage à un certain cinéma, mais dont le script botte le cul ferme à une bonne partie de ces films car plus développé, plus travaillé,etc... Tout en s'attachant à nous faire découvrir par une approche vraiment historisante un contexte, une époque, ses enjeux sociaux/économiques/technologiques.Et ce jeu reste, absolument objectivement, le jeu en 3D le plus détaillé et réaliste que j'ai eu entre les mains. Tout ce qui relève de la construction, de l'usage des bâtiments (chauffages, ventilation,etc...) tout y est. C'est effrayant de détails.

- Stalker Call of Pripyat : Le meilleur fps de cette gen, tout simplement. Il gomme les défauts de ses 2 prédecesseurs, et offre l'aventure fps la plus vaste, flippante (et oui!), immersive et exigeante que j'ai pu trouver à l'heure actuelle. Le savoir-faire polonais dans toute sa splendeur, un jeu pour niches (c'est bien dommage), et la preuve que le fps tel qu'il est perçu dans la tête du plus grand nombre n'est qu'une forme apparue il n'y pas si longtemps que ça (linéarité, scripts, grand spectacle,etc...- pareil que plus haut, je ne juge rien ni personne) et que le fps ça a toujours et souvent été beaucoup plus que ça.

Alan Wake :
Scénario qui touche un sujet qui m'avait toujours manqué (les enjeux et les arcanes de l'acte créatif), une identité en terme d'ambiance et d'esthétique qui lui est propre (chose qui manque beaucoup dans nombre de jeux utilisant tous les mêmes moteurs,etc...). Une équipe de 45 personnes à peu près, un jeu qui ne cède pas tellement aux codes un peu relou du "bon" jeu de cette gen, et qui du coup apparaît archaïque pour pas mal de personnes. Moi j'ai adoré, et je trouve ce jeu et ce qu'il représente vraiment précieux.

GTA IV et la confirmation Red Dead Redemption
: =>Générique de fin de GTA IV : "putain qu'est ce que c'était bon ce jeu Rockstar. Je m'attendais à retrouver tout ce qui fait la mauvaise réputation d'un GTA III/etc... ainsi que les éléments qui m'avaient fait arrêter GTA III au bout de 10 h."
Ce GTA IV m'a touché, m'a captivé par son propos, m'a montré qu'une ville ouverte n'était pas forcément synonyme de bac à sable offrant une progression sans rythme, mais que cela pouvait être une architecture de fond qui donne une crédibilité et une continuité au territoire dans lequel on évolue (plutôt qu'un découpage par chapitre, par exemple). L'immersion est magiquement renforcée par ce décor crédible et continu. La liberté et les milliards de features potentielles ne sont pour moi que la cerise sur le gâteau, et je ne gueule pas quand on ne peut pas faire ce que l'on veut dans une ville ouverte. Pour moi c'est juste un décor plus crédibles que des chapitres où l'on spawne à l'endroit A et qu'il faut aller en B dans un "bout" de décor rattaché aux autres uniquement par l'histoire.
La confirmation arrive avec Red Dead. Excellent.

Pour le 5 jeu je vais laisser un slot vacant, car la génération n'est pas encore arrivée à son terme^^.

Pour les déceptions :

Resident Evil 5 :
Pas fun, pas jouable, pas crédible, niveau scénar. Je ne fais pas du tout partie des puristes d'une série qui ne sont pas tellement open aux changements même radicaux. Mais là c'est juste pas possible. Wesker-Neo et Jill-Trinity étant le summum de l'américanisation de certains jeu japonais, les éditeurs souhaitant plaire à toute le monde.Triste quand on arrive à un tel niveau de kitsch même pas d'actualité culturellement parlant.

Condemned 2 et FEAR 2-3 : La confirmation que depuis No one lives Forever 2 et AVP 2, Monolith foire tout ce qui vient après "1". Condemned 2 renie complètement la qualité globale de son aîné, et devient un espèce de délire ésotérique foireux. FEAR 2 persiste dans le côté archaïque de l'horreur proposé (la petite fille vénère) tout en perdant ce qui faisait la qualité du premier : les gunfights et l'IA (quasiment jamais égalées depuis).

Dead Space 1 et surtout 2 : Un blockbuster au look vraiment canon et au moteur graphique qui déboîte la gueule. Des idées qui ont fait date (inventaire dynamique,etc...). Mais des ficelles survival horror encore plus redondantes, prévisibles et faciles que dans des survival lambdas de l'époque PS2. Du coup on flippe pendant 3h dans le 1, le reste n'est que redite au niveau de la manipulation de la peur.

Heavy Rain :
Je l'ai détesté avant d'y jouer. Farenheit était resté le jeu avec la seconde moitié la plus ratée de tous les temps à mes yeux aux côtés de Crysis 1, et du coup la prétention hautaine de David Cage m'avait déjà sauté à la gueule à cette époque.
J'ai finalement testé Heavy Rain, et après quelques heures j'étais prêt à lui accorder le bénéfice du doute, car ses qualités sont manifestes, la magie opère à de nombreux moments. Même si le propos reste extrême et se borne parfois à nous retirer un certain potentiel ludique au profit de "l'émotion" (selon la définition de Cage hein, qui n'a rien d'absolue). Et finalement, il s'avère qu'au détour d'un twist absolument ridicule, je retrouve le Cage que je connaissais. Il a bien failli m'avoir le bougre. Et finalement la mégalomanie de proposer un jeu qui vient concurrencer le cinéma (enfin c'est un bien grand mot...Se7en quoi) l'emporte sur tout le discours sur l'émotif et la proximité des personnages (=>on entend leurs pensées -ceux qui ont fini le jeu comprendront pourquoi j'ai souligné cette phrase).
Ils ont préféré faire un twist inattendu pour créer la surprise, tellement faux et incohérent, que l'égo surdimensionné de Cage qui vient troller la Team Bondi qui eux n'ont pas cédé à ce genre de facilité, m'apparaît définitivement pathétique.

Voici pour mes déceptions pour l'instant.

Enfin puisqu'on parle forcément de TPS, je citerai celui que je suis capable de refaire avec plaisir : Vanquish. Un jeu qui brille par les sensations qu'il offre, et pour lequel il m'arrive de me dire "j'aimerai bien y rejouer, j'ai envie d'aller dasher, tirer, esquiver,etc...". Le meilleur représentant du genre à mon sens, car c'est celui qui exploite le mieux la structure plutôt simpliste de ce genre de jeu. Espérons d'ailleurs que le genre mûrissent un bon coup dans les années à venir.

EDIT : je dois sortir j'éditerai les bonnes surprises plus tard. Je dois trier parmi la masse de jeux/jeux indés,etc.... que j'ai testé en 3 ansXD
avatar
Super Cinoque
Hardcore Gamer
Hardcore Gamer
Masculin Nombre de messages : 1609
Age : 36
Jeu(x) du moment : God of War Collection Volume 2
Date d'inscription : 23/01/2007

Re: Votre bilan vidéoludique de la 7ème génération de console

le Dim 14 Aoû 2011 - 23:16
@Pipasrei a écrit:Pas pour ma part. Quand, je vois un jeu comme Soul Calibur IV, celui-ci a été en parti pourri à cause des trophées (et d’un mode online de merde). Combien de joueur ont spammé bêtement des combats avec Maxi, Kilik et Cervantes, non pas pour avoir des victoires, mais avoir simplement le trophée ? Des tonnes, il suffit juste de regarder combien de joueurs se sont arrêtés au niveau 20. Bien sur dans le tas, tous n’ont pas spammé bêtement, mais j’en ai malheureusement rencontré pas mal.
Je connais pas SC4, mais est-ce que tu crois que ça viens vraiment des trophées, je veux dire dans SSF4 par exemple, tu rencontres quasiment que des Ken, Ryu ou Gouki (grosso modo), et ça n'a rien à voir avec les trophées, c'est pour faire son boss et défoncer la gueule de tout le monde c'est tout. Des joueurs spammeurs tu en auras, trophées ou pas.

@Pipasrei a écrit:Et comme le dit Marina, avant quand on faisait un jeu, on avait des vrais récompenses dans un jeu quand on avait atteint un objectif. Maintenant, on gagne juste une pauvre médaille. Et surtout, je n’ai pas attendu les trophées/succes pour me donner des objectifs à la con. Genre terminé mushihimesama futari avec un tapis de DDR, ou battre mon pote à soul calibur avec le tapis de DDR, finir virtua tennis avec le lob uniquement.
Bah tu le dis toi même, on réalise pas forcement une prouesse pour obtenir quelque chose d'autre que de la simple satisfaction personnelle, je pense pas que tu ais obtenu une vraie récompense en faisant SC sur tapis DDR, donc pourquoi pester sur les trophées. C'est plutôt les DLC qui ont piqué ces récompenses dont tu parles, et du coup comme j'ai simplement envie de défendre les trophées et pas les DLC, je finirai sur 3 petits points...
avatar
Altraum
Hardcore Gamer
Hardcore Gamer
Masculin Nombre de messages : 1026
Age : 28
Jeu(x) du moment : Umineko no Naku Koro ni EP 4, Alice Madness Returns, Arc Rise Fantasia, Vindictus, .hack//Infection (boss optionnel), Valkyria Chronicles (2ème partie), Yume Miru Kusuri
Date d'inscription : 17/07/2011

Re: Votre bilan vidéoludique de la 7ème génération de console

le Dim 14 Aoû 2011 - 23:21
@Pipasrei a écrit:comme le souligne Enide Altraum (merci, la fonction copié collé, c'était plus simple supremekuja Very Happy )

Tu peux utiliser Altraum tout court, c'est pas un drame, surtout que comme j'utilise principalement ce nom là online à cause des histoires d'espace et compagnie, je risque de changer pour conserver uniquement cette partie au final (et puis je préfère en fin de compte) Smile

@L'Céd a écrit:- Le PC qui perd des franchises et des titres qui avaient toutes leur place sur cette machine, et qui seraient sortis à coup sûr il y 8 ans de cela (Alan Wake, les derniers titres Rockstar,etc...)

Personnellement je ne suis pas tout à fait d'accord. A vrai dire, maintenant que cette génération est bien entamée et qu'on a la possibilité de prendre du recul, je suis finalement très surpris de voir a quel point le PC a résisté alors qu'on disait il y a peu que le marché allait s'effondrer, que les éditeurs déserteraient totalement la plateforme à cause du piratage, ou encore que les grandes licences d'antan ne se trouveraient plus que sur consoles de salon du fait de leur popularité (notamment vis à vis de la Xbox 360 et du live). Résultat ? Le PC ne s'est jamais aussi bien porté que maintenant à mes yeux. On a la plateforme Steam avec toutes les perles et autres avantages qu'elle propose, les jeux de cette génération sont souvent 10 à 15€ moins chers que les versions consoles, ils sont aussi bien mieux finis et plus beaux (cf le cas de Brink ou encore de Risen à ses débuts), les versions PC de jeux console incluent presque toujours les DLC d'office sans qu'on ait à payer de surplus, un certains nombre de licences restent encore exclusives au PC, et même les jeux consoles sont en train de faire leur retour vers la plateforme comme le cas récent d'L.A. Noire. Enfin si les rumeurs sont avérées, la possibilité de jouer aux jeux Xbox 360 sur PC avec le prochain Windows 8 a de quoi prouver que le PC est plus en forme que jamais, et finalement on voit bien que peu importe les histoires de piratage, de ceci ou de cela, aucun développeur n'arrive réellement à lâcher ce marché et ils finissent par y revenir un jour ou l'autre. En tout cas je suis finalement resté très proche de ma bécane ces dernières années, et à vrai dire plus le temps passe et plus j'ai envie de continuer à faire des jeux dessus.
avatar
L'Céd
Hardcore Gamer
Hardcore Gamer
Nombre de messages : 3749
Age : 33
Date d'inscription : 19/07/2011

Re: Votre bilan vidéoludique de la 7ème génération de console

le Dim 14 Aoû 2011 - 23:26
Ah je me suis peut être mal exprimé. Ce que je disais par là n'était pas du tout sur le ton du dépit ni du regret. Je n'envisageais pas du tout l'angle de la forme ou pas du PC au moment où je l'ai écrit. Et ce que tu dis est vrai à 100%. C'est faux de dire que le PC n'a pas la forme. Au contraire je trouve qu'il souffre moins de son côté très chiant et très rebutant de l'époque avec du matos cher, des jeux-benchmark à la Crysis,etc... Et c'est tant mieux.
avatar
Moggy
Boule de poil
Boule de poil
Nombre de messages : 7058
Age : 34
Jeu(x) du moment : yougad
Date d'inscription : 15/11/2006
http://croccritik.blogspot.fr/

Re: Votre bilan vidéoludique de la 7ème génération de console

le Lun 15 Aoû 2011 - 6:18
Interessant tout ce que vous dites...
Purée, Céd, je ne pensais pas que tu crachais autant sur Heavy Rain. Very Happy
Bon Mogfa je me souvenais qu il n'avait pas du tout apprécié ce jeu mais toi j'ignorais (du moins à ce point). ça me donne encore plus envie de plonger dans ce jeu pour voir si David Melon Cage nous a pondu une aussi grosse merde que Fahrenheit.

Certaines choses que j'ai lu ici et là me poussent à continuer à polluer le topic.

Dans la liste de mes déceptions:

- Les Japonais (oui encore une fois) qui flinguent leurs licences une à une. Entre MGS, Silent Hill, Devil May Cry, Final Fantasy, Resident Evil, ça fait une sacrée liste de monuments égratinés. alors, bien entendu pour certains, il en résulte des suites assez sympathiques à l'instar de Devil May Cry 4 ou FFXIII, mais même pour ces derniers, on ne peut pas parler de chefs-d'oeuvre incontestés. Il y a également le problème des éditeurs jap's qui, limite, baissent les bras et refilent certaines de leurs licences fortes à des studios occidentaux... au pif... comme ça pour rigoler.

Ca donne donc Konami qui refile Silent Hill à Double Helix. Ces derniers nous pondent un Silent Hill Homecoming plutot moyen.

Ensuite,Square Enix, visiblement très content de la réputation de Double Helix (ou alors completement ignard), refile la licence Front Mission à ces derniers.

Capcom, eux, qu'est ce qu'il fait ? Bah tiens, hop, on balance notre Devil May Cry aux mains de la Ninja Theory. Le jeu n'est pas sortis, certes, mais cela dit, je doute qu'il passionne les fans. Vous savez pourquoi, je présume...

Après Capcom a refilé la licence Bionic Commando à Grin (paix à son âme) et on a eu un super titre.

Je développe un petit peu:

Resident Evil 5: Le Resident Evil Kéké est né. Shinji Mikami étant absent, les developpeurs nous ont pondu un Resident Evil 4.5. On a des boss similaires et des ennemis similaires au précédent épisode mais en plus grand nombre. Cela n'aurait pas été grave si le jeu ne proposait pas une galerie de personnages juste pas charismatiques pour un sou. Fan de la premiere heure, j ai pleuré devant la tronche et Chris Redfield et de Jill Valentine. Cette dernière n'est plus la petite policière membre des STARS qui crochetait les serrures. Nan, maintenant, c est une ouf blonde (Pourquoi blonde d ailleurs ? A cause des experiences ?) qui fait des bonds de 20 metres ! Ouah !
Wesker lui ? bah c'est un super héros maintenant. Alors, oui, dans Code Veronica, on sentait qu'il avait une force surhumaine, mais on le voyait de maniere furtive.

Certains niveaux sont justes chiants comme le volcan (Hein ??)ou encore le bateau très laid. Il n y a que les premiers niveaux qui sont sympathiques. La cohérence des niveaux n 'est pas non plus le point fort du titre...
En fait, je pense qu il est objectivement un bon jeu d'action, mais non, il faut reconnaitre qu'il n a pas été la bombe annoncée.

FFXIII: En dépit du capital sympathie que je lui voue, il n est pas du tout le grand jeu qu'il aurait du être, honnetement. Un bon petit jeu qui arrête d'être drole lorsque l' on met un pied sur Pulse... Apres avoir joué à des open world forts de cette génération de console, ça la fout mal.

Silent Hill Homecoming: Pas mauvais dans l'absolu, mais pas extraordinaire non plus. Je ne m attendais pas à un grand jeu compte tenu de la peur que j'avais lorsque j ai appris le changement de developpeur. Cela dit, je dis ça, mais Climax a fait de l'excellent travail sur Origins et Shattered Memories qui eux sont de bonnes surprises (tiens d ailleurs, j aurais pu mettre le Shattered dans le lot des surprises plus haut).
Alors bah Homecoming, c est un titre qui flitrent constamment entre les idées de mise en scene brillantes avec d'autres completement merdiques. On obtient au final un soft très frustrant mais pas aussi pourri que certains affirment...

Dead Space
: Un jeu qui a le cul entre deux chaise. D'un coté on peut y voir un survival et de l autre un jeu d'action. Mais l'un comme dans l autre, le jeu pêche par de nombreux defauts. Un jeu techniquement bluffant, à l'immersion totale (du moins au debut) et à l ambiance sonore juste mortelle ! Mais purée que c'est répétitif, mais que c est répétitif. Que c'est prévisible aussi... Ppffiiouu ! Un titre sympa sans plus.

En outre, cette génération m'a fait jouer au premier épisode de Riddick via le remake du Butcher Bay, sorti à l'origine sur X Boite 1. Hé bah quelle claque ! Un jeu d'action/infiltration bien badasse que ne renierait pas les films d'action des années 80/debut 90. Par la même, j ai terminé egalement le second volet dédié à la génération de console actuelle, et c est egalement du tout bon.
avatar
Mogfa
Docteur qui ?
Docteur qui ?
Masculin Nombre de messages : 5467
Age : 26
Jeu(x) du moment : Persona 5 (PS4), FIFA 17 (PS4), Street Fighter V (PS4), Pokémon Version Lune (3DS)
Date d'inscription : 18/03/2007

Re: Votre bilan vidéoludique de la 7ème génération de console

le Lun 15 Aoû 2011 - 9:08
Ba, Ced est quelqu'un qui a du goût donc forcément, il ne peut pas aimer Heavy Rain Very Happy

Sinon, vu que j'ai un peu de temps devant moi avant d'aller au boulot, les portables dont la génération est elle quasiment terminée:

Les jeux les plus marquants:
1) Metal Gear Solid: Peace Walker: après un MGS 4 trop passif et un Portable OPS qui avait le cul entre deux chaises, j'en attendais beaucoup de celui-là. Et grosse tuerie. Un scénario un peu en retrait par rapport à d'habitude, mais pas mauvais non plus et quel plaisir de retrouver Big Boss. Mais surtout, c'est l'épisode de la série au contenu le plus dense, au gameplay le plus riche et on sent clairement que ce jeu a été un véritable défouloir pour Kojima Production après MGS 4. Bref, une grosse tuerie à faire absolument sur le support.

2) Tactics Ogre: Let Us Cling Together: et oui, un remake mais quel remake. Un remake qui vient juste transcender le jeu original en le bourrant de contenu et de nouvelles features. Peu de défaut et un jeu juste indispensable pour tout amateur de T-RPG.

3) Pokémon: J'ai joué à 3 jeux de la série sur cette génération. Diamant, c'était pour les retrouvailles avec une série abandonnée depuis des années et la découverte de tout le côté addictif de ces jeux. Résultat, 200 heures de jeu et quelques bonnes parties en online bien fun. HeartGold, c'est un peu comme TO. Un remake qui transcende un jeu culte pour en faire la référence dans la série. Et là aussi, les centaines d'heures se sont enchaînés. Puis est venu la version Blanche, l'épisode du renouveau, et là aussi ça a fonctionné. J'ai dû passé pas loin de 500 heures de jeux sur Pokémon depuis 3 ans en fait.

4) Kingdom Hearts: Birth By Sleep. Un peu comme pour ToV plus haut. Une série que je n'apprécies pas beaucoup à la base mais un épisode juste dément. Le scénario est toujours inintéréssant mais le gameplay est juste fou et le plaisir de revisiter les monde Disney n'a jamais été aussi fort que dans cet épisode. Bon, et puis, Aqua est juste folle à manier. Peut être le meilleur A-RPG à la japonaise auquel j'ai joué en fait. Enfin, je veux dire BTA-RPG !

5) Valkyrie Profile: Lenneth. Oui, ce n'est qu'une réédition mais voir ce chef d'oeuvre enfin nous parvenir en Europe, ça n'a pas de prix.

Les jeux les plus pourris ou décevant:
1) Shin Megami Tensei: Strange Journey. Pas un mauvais jeu. Je n'ai d'ailleurs pas été très loin (8-9 heures) mais j'attendais tellement ce jeu comme le messie au milieu de la hype Persona que j'ai été déçu tant il était loin de mes attentes. Et en fait, c'est bel et bien un Etrian à la sauce Megaten, avec en plus des idées de merde comme le système de source qui vient ruiner une grosse partie de l'intérêt du système de fusion.

2) La seule vraie daube que je citerais: White Knight Chronicle: Dogma. Un peu d'espoir au début car Level 5 ne s'en occupait mais en fait, le jeu est juste encore plus mauvais que les deux épisodes PS3.

3) Final Fantasy Gaiden. Dés son annonce, le jeu ne me bottait pas. Puis, il y a eu d'étonnant retours au final très positif et je l'ai acheté. Je n'aurais pas dû. Ce n'est pas un mauvais jeu mais il est tellement limité, et moche, que je l'ai lâché. En fait, je ne vois pas l'intérêt de sortir un tel jeu. Hommage au oldschool ? Sérieusement, d'autres le font bien mieux et de manière bien plus intéréssante.

4) Suikoden Tierkreis: Parce que quand on a connu les épisodes principaux. Des jeux comme Suiko 1, 2 et 5, ça fait mal de voir ce jeu au casting pas forcément très intéréssant (le personnage principal est bien naze), au gameplay trop classique et quasiment tronqué de certaines features de la série (les 3 styles de combats, la formation...). Et le jeu devient assez vite lourd avec des problèmes de level design assez barbant.

5) Inazuma Eleven. Pas mauvais non plus. Mais vraiment décevant par rapport à toute la hype autour de la licence. C'est au final un jeu très limité dans ses mécaniques et répétitif et qui n'exploite absolument tout son potentiel. Un concurrent à Pokémon qu'on disait ? Et bien les monstres de Nintendo peuvent dormir tranquillement. Le jeu qui les inquiétera n'est pas encore né.
avatar
Moggy
Boule de poil
Boule de poil
Nombre de messages : 7058
Age : 34
Jeu(x) du moment : yougad
Date d'inscription : 15/11/2006
http://croccritik.blogspot.fr/

Re: Votre bilan vidéoludique de la 7ème génération de console

le Lun 15 Aoû 2011 - 10:35
@Mogfa a écrit:Ba, Ced est quelqu'un qui a du goût donc forcément, il ne peut pas aimer Heavy Rain Very Happy

Mince ! ça veut dire que si j'ai le malheur d'aimer Heavy Rain, je serais quelqu'un de mauvais gout alors ? Very Happy

Haaann la question du mec relou !!! Laughing
avatar
Altraum
Hardcore Gamer
Hardcore Gamer
Masculin Nombre de messages : 1026
Age : 28
Jeu(x) du moment : Umineko no Naku Koro ni EP 4, Alice Madness Returns, Arc Rise Fantasia, Vindictus, .hack//Infection (boss optionnel), Valkyria Chronicles (2ème partie), Yume Miru Kusuri
Date d'inscription : 17/07/2011

Re: Votre bilan vidéoludique de la 7ème génération de console

le Lun 15 Aoû 2011 - 11:42
@Moggy a écrit:(Pourquoi blonde d ailleurs ? A cause des experiences ?)

Toi tu n'as pas suivi l'histoire dis donc Very Happy

Il est dit qu'elle est devenu blonde à cause de la perte d'un pigment durant sa cryogénisation, c'est marqué sur l'ordinateur central après le combat contre le crabe géant normalement (ou juste avant, je ne sais plus).

Pourquoi je m'en souviens ? Ce passage m'avait marqué tellement ça sentait l'explication foireuse destinée uniquement aux fans hardcore Laughing

Sinon j'étendrais peut-être ma liste finalement, mais je vais quand même attendre les prochaines sorties avant cela.
avatar
Moggy
Boule de poil
Boule de poil
Nombre de messages : 7058
Age : 34
Jeu(x) du moment : yougad
Date d'inscription : 15/11/2006
http://croccritik.blogspot.fr/

Re: Votre bilan vidéoludique de la 7ème génération de console

le Lun 15 Aoû 2011 - 11:47
Ah puree ! Non j'avais meme pas capté. Very Happy

Mais pourquoi ont-il fait ça à Jill ? Pourquoiiiiii ?
avatar
L'Céd
Hardcore Gamer
Hardcore Gamer
Nombre de messages : 3749
Age : 33
Date d'inscription : 19/07/2011

Re: Votre bilan vidéoludique de la 7ème génération de console

le Lun 15 Aoû 2011 - 11:56
@Moggy a écrit:
Purée, Céd, je ne pensais pas que tu crachais autant sur Heavy Rain. Very Happy
Pourtant j'étais prêt à lui pardonner certains défauts parce qu'il a des qualités vraiment bluffantes, des trouvailles vraiment excellentes (le bureau de Jayden). Mais quand le monsieur à "grands discours" se tire une balle dans le pied et nique 3 concepts du jeu en 1 twist scénaristique foireux, ben là ce n'est plus possible... C'est pas pour troller ou par plaisir de cracher sur un jeu hein.
avatar
Moggy
Boule de poil
Boule de poil
Nombre de messages : 7058
Age : 34
Jeu(x) du moment : yougad
Date d'inscription : 15/11/2006
http://croccritik.blogspot.fr/

Re: Votre bilan vidéoludique de la 7ème génération de console

le Mar 16 Aoû 2011 - 12:21
Ah non mais même, tu peux prendre du plaisir à cracher sur un jeu si t as perdu du temps dessus. C est tout à ton honneur même. Very Happy
En plus, te concernant, je me doute que t as tes raisons de critiquer ce bipbip.

Non mais du coup, j'ai très envie d'y jouer pour forger mon propre avis.
avatar
Steeve
Akram master
Akram master
Masculin Nombre de messages : 11535
Age : 35
Jeu(x) du moment : Zelda BOTW, Mass Effect Andromeda
Date d'inscription : 25/11/2006

Re: Votre bilan vidéoludique de la 7ème génération de console

le Mer 17 Aoû 2011 - 10:42
il faut croire que ce jeu fait vraiment débat. De ce que j'ai pu lire ou discuter avec des amis, HR est jeu qu'on aime ou desteste mais rares sont les gens qui ont un avis mitigés au bout du compte.
Pour ma part, je fais parti des gens qui outrepassent les défauts (qu'on ne repère vraiment qu'après avoir fini le jeu) et donc qui adoré le jeu.
Du début à la fin, j'ai été vraiment pris pas l'histoire et ces personnages. On s'attache et vu qu'ils peuvent mourir, à chaque scène un peu tendue, on stresse comme un fou.
C'est l'EXCELLENTE surprise de cette génération pour ma part.
En gros, ce qu'a voulu faire Cage (que je n'apprécie pas particulierement vu son égo) a très bien fonctionné sur moi. (la deuxieme épreuve m'a scocthé à mon canapé. Je croyais etre a la place du perso)

Faut pas croire non plus que je n'ai pas vu les défauts liés à son histoire et ses rebondissements MAIS pdt tout le jeu, je n'ai rien vu de tout cela et j'ai pris énormément de plaisir.
C'est pas le jeu parfait mais j'espere que ca ouvrira de nouvelles voies pour le jeu vidéo. Faudrait aussi que CAGE embauche un vrai scénariste aussi.

Un jeu a essayé en tout cas. Smile

Sinon faut que je réfléchisse aux autres jeux mais je trouve le topic un peu prématuré vu les grosses sorties de cette fin d'année.

Putain, Mogfa qui a aimé un KH, ca se fete :wahoo:
Même si comme d'hab, je suis pas d'accord sur son avis sur le scénar !!!!!
Mais j'y reviendrai car c'est un des jeux que j'ai le plus apprécié ces dernières années.
avatar
Mogfa
Docteur qui ?
Docteur qui ?
Masculin Nombre de messages : 5467
Age : 26
Jeu(x) du moment : Persona 5 (PS4), FIFA 17 (PS4), Street Fighter V (PS4), Pokémon Version Lune (3DS)
Date d'inscription : 18/03/2007

Re: Votre bilan vidéoludique de la 7ème génération de console

le Mer 17 Aoû 2011 - 15:53
J'avais déjà aimé KH 2 (sans pour autant le trouver exceptionnel). Mais ouais, Bbs, qu'on aime ou pas KH, c'est vraiment un jeu à faire si on a une PSP. Et non, le scénario...En fait, ça existe vraiment des personnes qui jouent à KH pour son scénario ? Je ne sais pas mais KH touche quand même le fond du panier sur beaucoup de choses sur ce point précis, notamment en voulant faire compliquer alors qu'on peut faire quelque chose de plus simple et moins ambitieux mais beaucoup plus digeste.
avatar
Steeve
Akram master
Akram master
Masculin Nombre de messages : 11535
Age : 35
Jeu(x) du moment : Zelda BOTW, Mass Effect Andromeda
Date d'inscription : 25/11/2006

Re: Votre bilan vidéoludique de la 7ème génération de console

le Jeu 18 Aoû 2011 - 11:47
Aux temps pour moi alors. Je croyais me souvenir que tu faisais parti des gens qui n'appréciaient pas la série.
Et oui pour répondre a ta question, je joue à KH à la fois pour le gameplay mais aussi pour le scénar et ses personnages. J'adore Riku, et le nouveau personnage d'Aqua introduit dans le BBS est juste sublime. Et je pense vraiment pas être le seul.
Ton avis sur le scénar est bien extrémiste je trouve. si tu trouves que le scénar touche le fond du panier, tu ne dois pas connaitre bcp de jeux vidéo, ce qui m'étonnerait.
La complication n'est pas forcément une tare. Ok y'a plein de choses à reprocher mais tout de même....

Si tu as aimé le gameplay de BBS, fais le recoded alors. Le gameplay est aussi bon et surtout très varié.

Bref, je n'ai qu'une hâte, c'est de jouer au KH 3D.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum