Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Invité
Invité

Textes et gribouillages

le Lun 8 Juil 2013 - 14:33
Il m'arrive d'avoir envie d'écrire. Voici des exemples de ce que je peux pondre.

Le Vieux

Ca faisait un bon bout de temps que je n’étais pas allée le voir. Il m’en voudrait c’est sûr. Et pourtant je savais ô combien qu’il était à prendre avec délicatesse et dans le sens du poil.
J’ai traversé la rue, et continué un peu en m’attardant sur un chien qui posait un magnifique étron tandis que son maître gêné regardait ailleurs et semblait être absorbé dans la contemplation d’une affiche sur une œuvre humanitaire. La petite maison était là, coincée entre un tabac-presse et une grosse bâtisse prétentieuse. Un jardin bien entretenu, uniquement des rosiers, une allée aux petits gravillons bien alignés. J’ai d’ailleurs toujours été amusée par le contraste entre l’intérieur de sa demeure bordéliquement ravagé et l’extérieur digne d’un jardin Rosbif. J’ai poussé le petit portail de bois, sans sonner. De toute façon y’a pas de sonnette. Il n’aime pas les bruits stridents qui perturbent sa méditation intime. J’ai frappé à la porte, deux fois, puis je suis entrée. Deux chats noirs m’ont accueillie en miaulant, Lundi et Vendredi je crois. Il avait 7 chats noirs et tous portaient le nom d’un jour de la semaine. N’y voyez pas un quelconque signe ésotérique, c’était juste la démonstration de sa marginalité provoc. Des livres du sol au plafond, de la table à l’évier, des escaliers à la cave. Et cette odeur de cuir âcre et de papier vieillit que j’affectionnais tant, me chatouilla agréablement les narines. Quelques tableaux de Théo Van Rysselberghe (moi aussi j’ai du mal à le dire) peintre anar néo-impressionniste aux murs, de petits rideaux pâles aux fenêtres et un bouquet de roses fanées en équilibre sur le rebord de la table. Un foutoir magnifique. J’adorais.

- Café ? grogna une voix derrière-moi.
- Euh oui volontiers. Vous allez bien ? Je m’excuse de pas être venue plus tôt mais avec le lycée, le bac et…
- Ah écoute si t’es venue pour me jouer les chialeuses piteuses tu peux prendre le chemin de la sortie …
- Ok. Bon, café alors ?
- Alors café.

Il imposait le respect, et dégageait une aura dominatrice par-delà les murs. Quand il rentrait dans une pièce, le temps semblait s’arrêter, figé. Et même à 75 ans passés, l’autorité lui collait encore à la peau. Il avait pour ainsi dire une forte ossature, une barbe blanche généreuse et deux yeux bleus délavés. Le double du Père Hugo. La figure usée du Patriarche des Temps Anciens, du Penseur Révolté, du Philosophe Perturbé. Mon dernier grand-père m’ayant reniée et ses propres enfants ayant volontairement écartés leurs progénitures de ce papy peu commun, j’étais devenue en plus d’être voisine, une petite-fille de substitution. Il se gardait bien de me le dire… non jamais il ne démontrait la plus infime partie sensible et chaleureuse de lui-même. Un roc inébranlable. Je m’y cassais les ongles bien souvent, pourtant je l’appréciais. Je lui devais mon amour, entre-autres, pour Becket, Vian, Camus et Verlaine. Je l’avais rencontré par hasard, alors que je caressais Mardi qui n’était encore qu’un chaton rabougris. Depuis ce jour, j’avais pris l’habitude de lui rendre visite, une fois par semaine. L’hiver, on jouait aux cartes ou on lisait chacun de notre côté sur de larges fauteuils de cuirs en buvant un café noir épais aux notes amères. L’été on sortait dans le jardin pour partager une partie de pétanque à l’ombre des pins en sirotant du rosé. Il me prêtait des livres, je lui prêtais mon innocence. Anar solitaire agoraphobe et révolté, je l’écoutais parler de sa jeunesse de ses combats de ses défaites. Il citait autant Bakounine que Desproges, et on débattait des heures durant sur la politique d’aujourd’hui, les derniers bouquins lus, la vie en général, notre société dégénératrice. Enfin comme moi il était lunatique ; parfois il avait vraiment envie de déverser son aigritude exacerbée et je restais alors 2 heures à boire ses paroles aussi riches qu’incisives. Mais d’autres jours, il ne disait rien. Et ça ne me gênait pas véritablement. Je choisissais un livre au hasard, tâtant les vieilles couvertures jaunies et m’installait pour lire en face de lui, qui lisait aussi. Ou fumait un cigare en silence. Notre échange pesant se passait finalement de mot : il n’en fallait pas plus pour le contenter ces jours-là. Soixante-seize euros quatre vingt dix centimes

Cet Homme je l’admire. Il est immigré espagnol, ancien maçon, penseur discret.
Aussi froid qu’un glacier. Aussi fermé qu’une huître. Pourtant il m’a ouvert un jour son univers et sa vie. Ce partage intergénérationnel me séduit. Je suis l’élève et lui le Maître en quelque sorte.
Sa vie se résume à ses chats, ses livres, son passé. Et moi.



Soldat

Il marchait d’un pas lourd par un beau matin de printemps,
Les yeux humides et le teint pâle
Son uniforme grisâtre et ses bottes crottées raisonnant sur l’asphalte,
Ses insignes et décorations pendouillaient pathétiquement,
Sur sa poitrine d’homme blessé et dégouté par l’espèce humaine.
Son visage avait changé, ses traits s’étaient épaissis, sa peau avait jaunie
Une longue barbe lui mangeait le bas du visage et lui donnait l’image d’un vagabond hirsute.
De son corps il ne restait que mutilations et meurtrissures.
De son esprit il ne restait que le vide et le désespoir.
De son héroïsme il ne restait que des médailles puériles et un uniforme râpé.


avatar
Bat
Hardcore Gamer
Hardcore Gamer
Masculin Nombre de messages : 1794
Age : 26
Date d'inscription : 17/07/2008
Http://discutons-geek.com

Re: Textes et gribouillages

le Mer 18 Déc 2013 - 23:40
Je viens de tomber par hasard sur tes textes.
Le premier bien que touchant est pour moi un peu fouillis, peut-être est-ce juste un problème de ponctuation.
Par contre le deuxième est beaucoup plus frappant.

Continue de poster ici, j'aime bien lire les pavés/créations des gens Very Happy
avatar
L'Céd
Hardcore Gamer
Hardcore Gamer
Nombre de messages : 3729
Age : 33
Date d'inscription : 19/07/2011

Re: Textes et gribouillages

le Jeu 19 Déc 2013 - 10:30
héééé! Je n'avais pas vu ce topic. Intéressant tout ça:)
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum