Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Dark Inquisitor
Inquisitor of the Force
Inquisitor of the Force
Masculin Nombre de messages : 8512
Age : 42
Jeu(x) du moment : Ghost Recon Wildlands (PC) / Persona 5 (PS4)
Date d'inscription : 23/01/2007
http://www.dark-inquisitor.com/darkinquisitor.htm

Chaos Drive

le Lun 13 Jan 2014 - 15:19
Chaos Drive est un jeu de carte qui fait parti de la famille des « Collecting Cards » plus que des « Statergic Cards », distinction que je fais entre les jeux types Magic ou Might’n’Magic Duel of Champions qui demande de faire preuve de stratégie et de réflexion, et les jeux qui ont surtout vocation à collectionner un max de cartes. J’appelle d’ailleurs les Collecting Cards des Artwork games car ils vendent surtout de l’artwork sous forme de carte, plus qu’un jeu intelligent et travaillé.

Voici les règles de base d’un Collection Cards game standard :
- Il existe en général deux modes : Mission et Combat de Guildes.
- Les missions ne sont que des combats à enchaîner pour débloquer des items et cartes, combats qui consomme de l’énergie qui se régénère au fil du temps.
- Les Combats de Guildes sont minutés (en général 30mn ou 1h) et permettent de débloquer des items.
- L’économie du jeu est organisée autour des cartes et pack de cartes.
- Les cartes peuvent monter en puissance par système de sacrifice (on choisit des cartes à sacrifier pour booster une carte) ou de fusion (on combine deux cartes identiques pour obtenir une variante plus puissante)
- Les combats de guildes sont prévues à des horaires fixes ce qui permet aux guildes de se répartir les combats d’une journée ou inversement, de la jouer free style.
- Ce sont des passe-temps qui occupent en général quelques minutes ça et là, à moins d’être un accro fini … quoique bien organiser son deck demande un minimum d’effort car l’organisation automatique ne prend en compte que les données d’attaque et défense sans tenir compte capacités bonus de certaines cartes (genre « boost d’attaque si élément A » ou « boost si carte X dans le deck »).
- Le plus important : Les prix des packs sont délirant (0,89€ à 99€) et ce sont clairement des Pay-To-Win avec un degré plus ou moins prononcé selon les jeux (certains n’intègrent aucun garde fou quant au niveau des joueurs qui s’affrontent). Récemment, lors d’un event de Noël, pour obtenir le Ultimate Pack, il fallait craquer 30000 PO, soit 300€, pour être sûr d’obtenir des cartes rares et surpuissantes… n’importe quoi. Mais on peut s’amuser sans claquer un seul euro (bon aller, 2 ou 3 pour la forme et le plaisir d’avoir une ou deux cartes qui défoncent).

Chaos Drive, c’est l’un des derniers né des Collecting Cards qui offre une approche intéressante que les autres jeux n’ont pas. D’une part, il offre un design plus techno et futuriste, là où la majorité des autres jeux sont concentrés sur la (Dark) Fantasy. Il modifie également plusieurs mécaniques chiantes des autres jeux et ajoute un côté RPG qui n’est pas déplaisant. L’autre point intéressant du jeu, c’est qu’il est scénarisé dans sa partie mission. Bon, c’est pas non plus un scénario délirant, juste une histoire d’humains qui défendent la Terre contre d’étranges entités démoniaques et blablabla, mais ça ajoute quelques dialogues qui cassent le côté redondant à l’extrême des combats de mission et donnent aux boss un chouia d’épaisseur enrobé dans un liant global. D’ailleurs dans ces jeux, combat = input du doigt, rien de plus… aucun gameplay, ne rêvez pas.

Outre son esthétiques assez soignée pour un jeu du genre, avec des sprites animés en combat et même des boss animés, ce qui est plus rare, les cartes sont plutôt jolies même si toutefois la direction artistique est assez erratique, le style manga croisant un style plus sérieux et plus occidental. Dans l’ensemble, je n’ai pas noté de faute de goût importante, tout étant plutôt bien dessiné et agréable à regarder. Cela vaut également pour les « cinématiques » et les décors, ainsi que l’interface qui semble de prime abord assez surchargée mais se révèle en fait très fonctionnelle.

Dans les éléments plus intéressant, Chaos Drive casse le système de Sacrifice et Fusion en supprimant l’un des éléments les plus pénible dans les améliorations de cartes. D’ordinaire, les cartes peuvent être fusionnées un certain nombre de fois (en général 4 fois), afin d’aboutir à la forme ultime d’une carte. Pour optimiser au maximum la puissance d’une carte, il convient néanmoins d’améliorer chaque carte à fusionner au maximum, car la résultante de la fusion repart au niveau 1 (avec des meilleures stats). Il s’entend que plus les cartes sont rares (R, SR, SSR et j’en passe), plus le niveau max est élevé et exponentiellement long à atteindre. Dit autrement, c’est chiant car il faut sacrifier moult items et cartes avant qu’une seule carte atteigne son niveau max, puis la suivante, la suivante, sans compter les résultantes de chaque fusion qu’il faut également maxer (car une fusion parfaite donne un meilleur bonus qu’une fusion imparfaite, et donc une résultante plus puissante).

Chaos Drive oublie cette contrainte forte en prenant la problématique sous un autre angle : la liberté. Une carte dispo des paramètres classiques, à savoir Attaque, Défense, Attaque Spé, Défense Spé et y ajoute des skills « Front » (ligne de front), « Rear » (ligne arrière) et « Support » (support… sans dec). Ces skills servent aux attaques, attaques spéciales, du buff/debuff, soins, etc. La Fusion de deux cartes identiques, peu importe leur niveau propre, permet d’une part de monter de 5 niveaux le niveau max d’une carte, de gagner de l’XP et donc de monter la carte en level, mais aussi de de booster les paramètres de base de cette carte. Le Sacrifice, vient alors en surcouche pour monter en level une carte et développer ses skills annexes selon les cartes sacrifier. En effet, certaines cartes peuvent n’avoir aucun skills en « Front ». Il est donc plutôt inutile de sacrifier une carte qui boosterait le « Front », pour rien. Bref… c’est fluide, ça va plus vite, et ça ne demande pas des plombes pour monter une carte en puissance.

Autre aspect intéressant de ce jeu, les combats de Guilde. Là où certains jeux en proposent 4, 5 ou 6 par jour, Chaos Drive permet de choisir un créneau horaire pour 2 combats par jour maximum (typiquement 12/12h30 et 20/20h30). Un rythme plus adéquat avec l’idée que les gens bossent la journée. De plus, Chaos Drive est le premier jeu à ma connaissance qui permet de ressusciter en cours de combat, via les skills de ses cartes, et donc de continuer le combat, le but étant à l’issue de ce dernier de réaliser le plus de dégâts possible. C’est une bonne chose car il arrive dans d’autres jeux qu’en arrivant un peu à la bourre dans un combat, tout le monde soit déjà au sol et bye bye, rendez-vous la prochaine fois. Cette fois on a une forme de seconde chance qui peut renverser le cours d’un combat et allège encore la contrainte de l’horaire imposé.

Enfin, notre personnage, d’ordinaire très limité dans tous les jeux que j’ai pu tester, peut lui aussi gagner en XP et évoluer. On peut ainsi se spécialiser selon trois grandes familles (et changer à volonté de job). Puis dans chaque famille, en atteignant le niveau max, on débloque deux nouvelles catégories (exemple : lance-pierre vers archer et gunner). L’intérêt est que chaque job offre des skills et attaques spéciales. Se spécialiser permet donc de débloquer ces skills pour s’en servir en combat. Une bonne chose ne venant jamais seule, le design du perso change également même s’il faut se contenter uniquement de perso mâles à l’heure actuelle… mieux, mais presque … les autres se contentant en général de proposer un personnage unique par catégorie à choisir au début (feu, vent ou eau ?).

Toutes ces améliorations mises bout à bout, donne un jeu plus souple que d’ordinaire, supportant moins de contraintes diverses et variées. L’effort de scénarisation, s’il est minime comparativement à ce que l’on connait en tant que joueurs classiques, n’en reste pas moins louable et rompt un peu avec la triste absence de fondements aux autres titres. Hélas, le jeu n’en étant à ses débuts, et F2P oblige (P2W plutôt), il subsiste encore des bugs même sous iOS 7 : retours dashboard, boss invisibles (a priori en cours de réalisation dixit les messages admin), et des latences dans les mises à jours de nos actions (changer de job ne répercute pas immédiatement le changement visuel de notre perso. Mais pour un début, c’est prometteur et pour un jeu gratuit qui occupe quelques minutes ça et là, j’ai bien accroché.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum