Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
L'Céd
Hardcore Gamer
Hardcore Gamer
Nombre de messages : 3749
Age : 33
Date d'inscription : 19/07/2011

Re: La Terre du Milieu - L'ombre du Mordor

le Ven 24 Oct 2014 - 17:10
Dark: ils disaient pas ça à chaque fois depuis Brotherhood aussi:p Trêve de troll, je faisais ce commentaire par rapport à moi. N'importe quel genre de jeu il me faut toujours qu'il y ait un minimum de répondant, mais je conçois que ça ne soit pas le cas de tout le monde.
Ceci dit c'est toujours pareil, c'est reconnu que les AC ne sont pas très dur. Soit, mais du coup ça fait flipper quand on reproche du manque de challenge à certains jeux, en en faisant même du point négatif. Mais bon c'est comme ça...
avatar
Bat
Hardcore Gamer
Hardcore Gamer
Masculin Nombre de messages : 1815
Age : 26
Date d'inscription : 17/07/2008
Http://discutons-geek.com

Re: La Terre du Milieu - L'ombre du Mordor

le Ven 24 Oct 2014 - 19:30
@Nitsugua Narah a écrit:Entièrement d'accord avec L'Céd, j'ai progressé un peu plus sur le jeu et effectivement il devient vite attrayant, de part toutes les petits challenges, les améliorations (le système de runes...)
Le fait que notre mort ait des conséquences ça m'a vraiment surpris et dégoûté la première fois mais à force de pratique et bien on comprend vraiment l’intérêt de garder notre personnage en vie et d'éviter de la jouer trop trop bourrin Smile

Savoir mourir au bon moment est une stratégie qui paye aussi wink
avatar
Nitsugua Narah
Gamer
Gamer
Masculin Nombre de messages : 92
Age : 23
Jeu(x) du moment : Far cry 4, MGS Ground Zero
Date d'inscription : 22/09/2014

Re: La Terre du Milieu - L'ombre du Mordor

le Ven 24 Oct 2014 - 19:51
Ah ? je retiens l'idée je ne dois pas être suffisamment avancé pour en voir les avantages pour le moment ^^
avatar
L'Céd
Hardcore Gamer
Hardcore Gamer
Nombre de messages : 3749
Age : 33
Date d'inscription : 19/07/2011

Re: La Terre du Milieu - L'ombre du Mordor

le Ven 24 Oct 2014 - 20:26
Ouais bon ben là le jeu vient d'être carrément injuste en fait. J'ai tué les gardes du corps d'un chef de guerre. Et pendant le combat un garde du corps n'est pas mort en fait, et le chef de guerre s'enfuit, et le jeu compte comme s'il m'avait tué, il monte en grade et l'armée recrute de nouveau comme à chaque mort.... Et 2 nouveaux 2 gardes du corps à buter pour repartir tuer le chef...Je me sens un peu arnaqué là pour le coup...
avatar
Dark Inquisitor
Inquisitor of the Force
Inquisitor of the Force
Masculin Nombre de messages : 8561
Age : 42
Jeu(x) du moment : Ghost Recon Wildlands (PC) / NieR Automata (PC)
Date d'inscription : 23/01/2007
http://www.dark-inquisitor.com/darkinquisitor.htm

Re: La Terre du Milieu - L'ombre du Mordor

le Ven 24 Oct 2014 - 22:06
Comme dans n'importe quel jeu, la surdose ou le manque de challenge ne peut ni être positif, ni négatif. C'est juste un fait à mettre en avant pour qu'un lecteur sache à quoi s'en tenir. Sauf que si les journalistes savaient tester les jeux (globalement), ça se saurait.

De fait, je n'achèterai jamais un Bayonetta car une licence qui n'est pas pour moi. Mais je trouve ça génial à regarder, voir à jouer en mode ultra easy. Idem pour les RTS basés sur la vitesse, je suis un bras cassé qui a besoin de temps pour réfléchir et qui ne se précipite jamais (sauf réflexe de survie on va dire, dans la vraie vie).

Etc. Donc comme toujours, dès qu'un jeu me gonfle à cause de sa difficulté, typiquement les The Witcher, je passe en easy. Quand je le sens mieux, je repasse en normal... m'enfin les The Witcher sont les pires exemples en matière d'équilibrage, passant de combats assez faciles à des boss surréalistes de difficulté.
avatar
L'Céd
Hardcore Gamer
Hardcore Gamer
Nombre de messages : 3749
Age : 33
Date d'inscription : 19/07/2011

Re: La Terre du Milieu - L'ombre du Mordor

le Ven 24 Oct 2014 - 23:23
Là pour le coup, je ne parlerais pas de problème d'équilibrage, mais d'un côté aléatoire dû à l'aspecte procédural du système d'armée+ le fait que ça soit un open world: on peut se retrouver avec 3 chefs au même endroit.
C'est relou, mais en même temps ce jeu arrive vraiment à créer des mix de "genres" vraiment intéressants.
avatar
L'Céd
Hardcore Gamer
Hardcore Gamer
Nombre de messages : 3749
Age : 33
Date d'inscription : 19/07/2011

Re: La Terre du Milieu - L'ombre du Mordor

le Dim 26 Oct 2014 - 19:04
Arrivé à la seconde zone. Pour l'instant j'ai adoré les évènements et la progression dans l'histoire. Le type d'évènements et les enjeux correspondent vraiment à l'univers, et j'ai vraiment l'impression de participer au type d'actions/initiatives contre le Mordor vraiment dans l'esprit de l'univers de Tolkien. C'est dur de lâcher le jeu, franchement.
avatar
L'Céd
Hardcore Gamer
Hardcore Gamer
Nombre de messages : 3749
Age : 33
Date d'inscription : 19/07/2011

Re: La Terre du Milieu - L'ombre du Mordor

le Sam 1 Nov 2014 - 17:55
Bien avancé. Franchement l'idée de la quête principale de cette seconde zone, et le gameplay qui ne devient plus d'éradiquer l'armée de Sauron mais en monter une nous même, est vraiment excellente. Quel jeu franchement!
avatar
Nitsugua Narah
Gamer
Gamer
Masculin Nombre de messages : 92
Age : 23
Jeu(x) du moment : Far cry 4, MGS Ground Zero
Date d'inscription : 22/09/2014

Re: La Terre du Milieu - L'ombre du Mordor

le Mer 5 Nov 2014 - 13:32
Bon j'ai mis les textures HD c'est beau c'est sur, après c'est un peu plus fin mais la différence ne se joue que sur quelques détails. Après là je trouve un défaut au jeu c'est le système de combat qui me saoul vite, on a beau marteler les touches de QTE il ne veut rien entendre, encore la défense ça va, mais lorsqu'il s'agit d'une roulade ou de sauter par dessus l'ennemi c'est une galère pas possible. Je suis mort deux fois par cet sorte de latence entre le moment ou l'on exécute et l'élan de l'ennemi qui nous touche même si l'on a des réflexes de fous.
Un moment entre caragors et uruk je me suis retrouvé dans une spirale de coup si bien que ça m'a one shoot et que le jeu m'a fait survivre après avoir posé genoux à terre pour me faire tuer dans la seconde qui a suivit très étrange...
avatar
Nitsugua Narah
Gamer
Gamer
Masculin Nombre de messages : 92
Age : 23
Jeu(x) du moment : Far cry 4, MGS Ground Zero
Date d'inscription : 22/09/2014

Re: La Terre du Milieu - L'ombre du Mordor

le Mer 5 Nov 2014 - 16:38
un petit bug marrant que je viens d'avoir, le pire je crois c'est quand il s'est mit à parler et faire un discours sur la mort mis je n'ai pas eu le temps d'enregistrer tout :

avatar
L'Céd
Hardcore Gamer
Hardcore Gamer
Nombre de messages : 3749
Age : 33
Date d'inscription : 19/07/2011

Re: La Terre du Milieu - L'ombre du Mordor

le Mer 17 Déc 2014 - 11:49
Un superbe texte par Ken Levine himself, qui a compris, lui, la toute puissance de Shadow of Mordor. Narrative Lego
Le gars dit tout de même qu'il éprouve de la gratitude en tant que concepteur de jeu pour le système de némésis et l'aspect intéractif de l'openworld. Parce que la techno mise au point par Monolith sur ce point ne peut que forcer le respect.
avatar
Iemitsu
Hardcore Gamer
Hardcore Gamer
Masculin Nombre de messages : 1092
Age : 28
Jeu(x) du moment : Nioh, Persona 5
Date d'inscription : 01/11/2013

Re: La Terre du Milieu - L'ombre du Mordor

le Ven 26 Déc 2014 - 13:54
Premières impressions plutôt positives après quelques heures passées sur le jeu. La façon d'utiliser la mort du joueur comme un élément de gameplay est particulièrement judicieuse, cela la rend à la fois frustrante car perdre n'est jamais agréable mais également nécessaire dans la mesure où cela permet de développer le système d'armée et de nemesis. Je viens de m'y reprendre à trois fois pour buter un capitaine qui m'agaçait profondément avec ses lances empoisonnées et ce sentiment de puissance une fois qu'on arrive à vaincre un adversaire qui nous tient tête est vraiment jouissif.

Sur le long terme, je crains tout de même que les missions secondaires s'avèrent trop répétitives et j'espère avoir quelques interactions avec des PNJ car un open world avec que des ennemis sur la map, c'est un peu dommage.

Autre problème mais propre à la PS4 : j'ai déjà eu droit à quelques bugs. La bande son et la moitié des bruitages qui se barrent totalement ou encore un capitaine que j'ai tué deux fois à quelques minutes d'intervalle (ce qui m'a permis de récupérer deux améliorations coup sur coup, mais quand même).

Je détaillerai mon avis une fois que j'aurai avancé dans le scénario mais je pense qu'avec ce jeu, Monolith tient une très bonne base qu'ils se doivent de capitaliser à l'avenir.
avatar
Nitsugua Narah
Gamer
Gamer
Masculin Nombre de messages : 92
Age : 23
Jeu(x) du moment : Far cry 4, MGS Ground Zero
Date d'inscription : 22/09/2014

Re: La Terre du Milieu - L'ombre du Mordor

le Dim 28 Déc 2014 - 9:39
Bonjour tout le monde, je tenais à m'exuser pour mon inactivité ces deux dernières semaines, pris par des projets personnels et par les fêtes je ne trouve pas le temps de participer et j'en suis fort navré. Pour me faire un peu pardonner je vous laisse mon avis général sur l'ombre du Mordor. Désolé d'avance si des fautes vous brûlent les yeux, c'est un texte destiné à l'oral mais je sais que beaucoup d'entre vous ici préfère un bonne lecture Smile


Développé par Monolith production et édité par warner, l'ombre du mordor est sorti le 1 novembre 2014 sur pc, xbox one et playstation 4. Si son arrivée dans les bacs fut plus rapide que prévu (date initial du 7 novembre), ps3 et xbox360 ont attendu le 18 novembre pour pouvoir dézingué de l'orque.
On doit à Monolith production le respectable gardiens de la terre du milieu le MOBA de l'univers de Tolkien, qui s'est vu félicité surtout par sa sortie sur console (ps3 et xbox360) en 2012, les pcéistes étant moins tendre puisque familier du genre.
L'univers du jeu se passe entre le Hobbit et le seigneurs des anneaux de Peter Jackson, Tolkien étant bien évidement l'auteur des livres donc Jackson s'est inspiré.
Nous incarnons Talion, un rôdeur protégeant la porte noire, qui voit sa famille se faire massacrer sous ses yeux, lors de la reconquête par Sauron de sa terre de prédilection.
Comme dit le dicton :Une merde n'arrive jamais seule, il se voit maudis, condamné à errer entre le monde des morts et celui des vivants, et devient l'hôte d'un spectre elfique qui se voit rejouer la mémoire dans la peau.

Bref on part bien, mais le fait d'être amnésique n'empêche pas le monsieur d'attribuer à notre héros des capacités surhumaines qui lui permettront de faire régner la terreur sur la terre noire.
Nous nous retrouvons donc attaché au Mordor, à la recherche du passé de monsieur tout en poursuivant l'unique but de Talion : la vengeance.
Ce nom ne fut pas choisi au hasard La loi du Talion représente typiquement œil pour œil dent pour dent et rien de tel que de dézinguer de l'orque à tout va, de remonter dans la hiérarchie du Mordor afin d'atteindre notre objectif final : la main de Sauron.
La trame parait simple mais s'étoffe au fur et à mesure de la progression. Du moins pour notre ami au cheveux argentés, Talion n'étant finalement plus que réduit à l'état de réceptacle permettant le déplacement de messire elfe d'un point à l'autre de la carte. Heureusement que ce n'est pas n'importe qui.
Finalement Talion devient même la main influente des humains qui l'entourent, on aurait aimé un fil conducteur sur son passé, dommage. Tout ce que l'on peut apprendre de lui se trouve dans les menus ou bien dans les temps de chargement.
On peut applaudir le travail des développeurs, ils ont attaché une certaine importance à lier l'histoire connue du public et quelques spécifications pour les plus initiés afin de coller au mieux à l'histoire du seigneur des anneaux.
En effet, on retrouve l'apparence des orques de Peter Jackson mais également des artefacts liés à l'histoire du livre, ainsi qu'une culture de la faune et de la flore adaptée au plus proche de ce que Tolkien pourrait aspirer
(connaissance des rôdeurs pour les plantes, les artefacts narrant une histoire de divers époques notamment le 2A, mais aussi une référence au deux istaris bleus très peu cités chez Tolkien mais pourtant existant) .  
Monolith justifie surtout ce lien par la présence du repoussant mais néanmoins indispensable Gollum devenu le symbole du seigneurs des anneaux du 21ème siècle.
Comme dis plus tôt nos héros parcourent la terre noire d'un bout à l'autre. Ils évoluent donc en compagnie de charmantes créatures quelques peu insolites et fort peu accueillantes.


Orque, caragor, goule, araignée etc.. feront votre quotidien au sein de cette nouvelle épopée sur la Terre du Milieu. La vie est là, tout en laissant des passages vides et désertiques soulignant la noirceur du lieu (ou un manque de temps des développeurs).
Mais cette population est l’intérêt, non, le noyau du jeu. Notre première mission est de nous venger  de la main noire. Sauf que le fourbe se cache et se terre dans une forteresse où qu'on sait qu'elle est mais où qu'on y va pas. Non, non, non il serait trop simple de tracer, toquer coucou c'est moi,  non je ne suis pas mort ! Et lui éclater la face.
Il faut passer sur le corps de l'armée de sauron : il faut tout d'abord massacrer de l'ennemi à grand coup d'épée, en garder un vivant afin de lui soutirer des informations sur les capitaines des environs (reconnaissable par le logo vert). Les capitaines sont rangés en 3 catégories : capitaines, d'elite et enfin capitaine légendaire. Puis au dessus de tout ça on trouve 5 chef de guerres, gouvernant sur les 5 territoires du mordor. Il faut savoir que pour progresser dans le jeu il est indispensable de ruiner la vie des uruks mais surtout des chefs de guerre. Or pour pouvoir tuer un chef de guerre tranquillement il faut tuer ses gardes du corps qui ne sont rien d'autre que des capitaines. Et vous possédez un grand nombre de possibilité pour atteindre votre objectif. Les orques vivent, certes de leur façon, mais ils ont une société. Les capitaines aiment a prouver leur supériorité, de celui qui tiendra l'alcool le plus longtemps, à celui qui veut massacrer des animaux féroces, en passant par les coups fourrés sans oublier les duels. Dans tout ces champs des possibles vous pouvez décider d'être la main influente de la hiérarchie uruk. Il est donc avantageux de se renseigner sur les forces et les faiblesses de chacun. Une fois en possession de toutes ces informations vous pouvez laissez le mordor s'entre déchirer, laissez vos petits préférés monter en grade afin de les zigouiller une fois leur rang le plus haut obtenu. Car plus on tue un membre élevé de la hiérarchie plus on a de chance de se renforcer. Ce jeu de pouvoir devient vite répétitif mais on s'éclate à être la terreur du mordor, du coup on aime y revenir.

Mais tout ça serait impossible sans le nouveau système mit en place par monolith : le nemesis system. Il permet une évolution constante de l'armée du mordor et donc de rendre le jeu plus immersif et vivant. L'apparence des orques, leur nom, leur point fort/point faibles sont générés aléatoirement ce qui permet d'une console ou d'un pc à l'autre d'avoir une armée différente. Voilà bien longtemps qu'un jeu AAA ne fut pas si punitif lors d'une mort. Car certes vous revenez à la vie, de la mort en étant mort de la vie enfin heu... Mais l'armée pendant ce temps évolue car si un uruk vous massacre il deviendra capitaine, si c'est déjà un gradé et bien il prendra plus de galon encore, deviendra plus fort, et le mieux c'est qu'il se souviendra de votre combat. En fonction de sa personnalité et de ses caractéristiques physiques de base (lancier, archer, guerrier) il saura de quelle façon vous l'avez combattu et pourra vous contrer la fois d'après. C'est donc un système à double tranchant.  

Fort heureusement les développeurs ne vous ont pas laissé dans le pétrin ils vous ont fournis de quoi vous défendre de manière plus que correct. Mélangeant des déplacements peu connues d'un certain jeu d'ubisoft, et un système de combat propre au chevalier noir de Warner, nous voilà dans des mécaniques bien huilées qui ont fait leurs preuves ces dernières années. Esquive, charge de combo, attaque légère, lourde, assassinat discret, tout y est pour vous donnez une sensation de maîtrise du combat et de puissance. Vous pouvez donc jouer les assassins heu pardon les singes en grimpant partout sur les murs, cordes et autres corniches, mais jouer également les guerriers vétéran face à une armée d'uruk assoiffés de sang. Mais vos compétences ne s'arrêtent pas là...
En effet en plus des capacités de rodeur bien rodées de notre ami rodant dans le rond commun des rodéos de caragors. Pardon pour ces rodomontades.
Il se voit acquérir des capacités surhumaines dues à notre cher ami elfique, des mouvements et déplacements rapides, une vision et un arc spectrale. Le voilà également doué pour manipuler les esprits faibles des orques. Cependant la manipulation totale n’apparaît que très tardivement dans le jeu ce qui est vraiment regrettable.

Les missions quand à elle se divisent en plusieurs parties : la double trame principale, les quêtes annexes (arc, épée, dague, artefact et ithildin), et les quêtes annexes-annexes (la conquête du pouvoir). Nous avons donc moyens de découvrir les légendes qui tournent autour de notre épée, de notre dague mais aussi de notre arc, grâçe au forgeron elfique. Ces missions étant bien sur classées en catégories correspondant à l'arme : la dague touche à la furtivité, l'épée au bourrinage et l'arc mélange des deux précédents. Les artefacts quand à eux sont des objets disséminés à travers le mordor, ils peuvent être de tout type : végétal, animal, création de la main de l'orque,  ou de l'homme... Ils racontent l'histoire de la terre du milieu, essentiellement du mordor. On doit l'analyser dans ses moindres détails pour y révéler un souvenir et ainsi se plonger un peu plus dans l'univers du jeu. Les ithildins, ne représentent qu'une partie du passé de notre ami transparent.

Il est essentiel dans ce jeu de faire la moindre mission, car son côté rôle play nous oblige à progresser afin de faire face aux ennemis les plus coriaces que nous seront amènes de rencontrer dans de future mission. Chaque quête nous apportant une dose d'expérience mais aussi des Mirians, une sorte de monnaies qui nous permet d'acheter des améliorations pour nos armes.

Nous pouvons rajouter jusqu'à 5 runes sur nos armes, elles se récupèrent sur les cadavres encore chaud des capitaines et peuvent accroître de manière significative vos pouvoirs. A vous d'attaquer les plus hauts gradés sans frémir si vous souhaitez plus de puissance.  
Du côté des améliorations justement on retrouve un système d'arbre de compétence avec un côtés rôdeur et un côté spectre.
Les points de compétences se gagnent via l'expérience ou par le rang acquis lors de votre conquête au pouvoir.  En plus de cela vous avez un second arbre pour vos armes, une santé accrues, une concentration plus longue, des emplacements de rune supplémentaire etc... le tout payé avec les fameux Mirians.

L'univers du jeu comme nous l'avons souvent dit se centre notamment sur la terre noire : le Mordor. Ce monde ouvert se scinde en 2 parties possédant chacune 5 zones majeures. Les deux parties sont grandes et demandent de nombreuses heures pour être arpentées d'un bout à l'autre avant d'être connu sur le bout des doigts. Autre point commun avec Ubisoft les tours qui permettent de révéler une partie de la carte et les missions qui l'entourent.

Côté graphisme le jeu est beau en plus d'être très bien optimisé, je dois vous avouer m'être très régulièrement arrêté sur les paysages chose plutôt rare dans mon cas. Mais comme toute création de l'homme rien n'est parfait (ouais comme ton speed test), certaines textures font vraiment défaut (même avec le pack HD), les visages manquent vraiment d'expression, de sentiment humain, il font trop plastiques, et le héros est proportionné étrangement, j'imagine que c'était nécessaire par rapport à la carrure des orques ? Quand au combat il sont violent à souhait de quoi vous ravir de couper des têtes. Un gros point noire à monolith pour son adaption sur ps2 hum sur ps3 et xbox360....

Au delà de ça, le monde vie, bouge, les animaux sont là, la végétation est incroyablement dense, vivante, elle suit le rythme de la nature artificielle et de notre passage. De plus un système de météo, de jour et de nuit dynamise vos séances de jeux.
On croise régulièrement de l'orque dont les conversations s'adaptent à votre façon d'agir sur le terrain, plus vos faits d'armes seront importants plus ils se transmettront.
Cependant si on décide d'augmenter en expérience (farmer comme un porc les capitaines) histoire d'être à bloc pour le prochain combat ou la prochaine mission, on se rend compte que se sont souvent les mêmes choses qui se répètent en boucle en boucle et en boucle...  
En parlant uruk, parlons intelligence artificielle ici les ennemis sont puissants et peuvent attaquer à plusieurs que se soit uruk et créatures sauvages.  
Le seul bémol est au sujet du repérage, leur temps de réaction est très long, mais indirectement tant mieux ça nous donne cette impression d'être un vrai fantôme
ou alors ça confirme l'intelligence des créature du mal...

Les combats sont donc dynamique et vous allez avoir un peu de fil à retordre au début, quitte à vous rebuter un peu. J'avoue pour ma part que les 2 premières heures de jeux ne se sont pas faîtes d'une traite j'étais plutôt septique et j'en avais marre de me faire écraser sans ménagement.

Les musique quand à elles collent parfaitement au jeu mais sont assez répétitives.

Pour conclure l'ombre du mordor est une petit perle dans l'univers des jeux du seigneurs des anneaux. Avec un gameplay riche et varié, il prouve que l’utilisation de mécaniques déjà tant usées fonctionne toujours aussi bien. On est dans un monde ouvert, on peut se battre, découvrir de nouvelles zones, interagir avec, il est vivant, et vous ne vous retrouvez jamais sans rien faire. On pourrait reprocher la fin du jeu qui se termine complètement en eau de boudin et justement une fois finis on n'y retourne que très rarement voir plus du tout. Cependant le jeu à clairement baissé au niveau du prix un beau petit cadeau à mettre au pied du sapin.
avatar
Iemitsu
Hardcore Gamer
Hardcore Gamer
Masculin Nombre de messages : 1092
Age : 28
Jeu(x) du moment : Nioh, Persona 5
Date d'inscription : 01/11/2013

Re: La Terre du Milieu - L'ombre du Mordor

le Mar 13 Jan 2015 - 18:50
J'attaque la deuxième zone, pour l'instant je n'en ai pas découvert grand chose mais j'espère tout de même un peu de diversité. J'apprécie toujours le jeu mais à défaut, je ne pense pas avoir la foi de l'achever à 100%.
avatar
Iemitsu
Hardcore Gamer
Hardcore Gamer
Masculin Nombre de messages : 1092
Age : 28
Jeu(x) du moment : Nioh, Persona 5
Date d'inscription : 01/11/2013

Re: La Terre du Milieu - L'ombre du Mordor

le Lun 19 Jan 2015 - 0:01
Terminé. Un jeu honnête, ni plus ni moins. Malheureusement, le système de gestion d'antagonistes et d'armée a beau être brillant, cela ne permet pas de tenir à bout de bras un jeu entier. Pour ma part, le switch de mi-parcours qui consiste à nous faire recruter notre armée auprès des capitaines orques plutôt que de simplement les trucider n'aura pas suffit à me faire échapper à ce sentiment de lassitude qui s'est progressivement emparé de moi. Moralité, les 5 dernières heures m'auront été particulièrement laborieuses.

La faute en grande partie à certains passages assez frustrants et injustes. Si le fait de devoir marquer les chefs de guerre pour s'en faire des alliés m'a lassé, c'est surtout à cause de la frustration générée par la mauvaise gestion de certaines situations. Trois capitaines qui apparaissent au même endroit, en combat simple, c'est gérable avec prudence. Lorsqu'il s'agit de domination par contre, ça devient tout de suite une autre paire de manche. Le souci, c'est qu'à deux reprises, alors que j'avais abattu tous les gardes du corps d'un chef de guerre, celui-ci s'est tout de même pointé avec deux mecs que je ne connaissais absolument pas et qui n'étaient pas reliés à lui sur l'échiquier. Cela m'a obligé à m'y reprendre à plusieurs fois pour le marquer, non pas parce que je mourrais, mais parce que plus il y a d'adversaires réunis au même endroit, plus il y a de possibilités pour la cible de s'enfuir ou de mourir malencontreusement (notamment par un coup final donné par un allié...).

Ce genre de situation est un des points forts du jeu lorsqu'on décide de foncer bille en tête à l'assaut d'un chef de guerre sans avoir pris soin de nettoyer un peu son entourage. Par contre cela devient particulièrement rageant lorsqu'on joue le jeu et qu'on se fait tout de même punir. Dans le même genre, j'ai aussi eu un sale tour avec un autre garde du corps que j'ai dû abattre trois fois pour qu'il disparaisse de l'échiquier (oui, trois fois, j'ai pas rêvé, j'avais trois runes avec sa tronche dessus dans mon inventaire).

Le jeu dispose de suffisamment de points positifs pour s'en sortir honorablement, les capacités de Talion sont amusantes et on dispose d'un paquet de moyens de tuer de l'orque dès lors qu'on prend la peine de tester toutes les possibilités de gameplay. Il est également intéressant de chercher à profiter des points faibles des capitaines adverses mais, encore une fois, à condition de le vouloir. Se contenter de foncer dans le tas permet d'arriver à ses fins, mais cela fait aussi passer à côté d'une partie du jeu.

Malheureusement, ces points forts sont contrebalancés par un scénario timbre post malgré la richesse de l'univers dont il est issu et par cette lassitude qui finie par poindre inexorablement. D'où son statut, à mon sens, de jeu honnête.
avatar
Nitsugua Narah
Gamer
Gamer
Masculin Nombre de messages : 92
Age : 23
Jeu(x) du moment : Far cry 4, MGS Ground Zero
Date d'inscription : 22/09/2014

Re: La Terre du Milieu - L'ombre du Mordor

le Mar 20 Jan 2015 - 22:28
Ayant eu les mêmes problèmes concernant les assassinats de capitaines/garde du corps. Et les échecs de prise de pouvoir pas une simple "erreur" due au surnombre des adversaires (oui c'est très frustrant de ne pas pouvoir les poursuivre dans la masse même en jouant à "saute l'orque"). Je ne peux qu'approuver à 100% ton avis la dessus Smile
avatar
Iemitsu
Hardcore Gamer
Hardcore Gamer
Masculin Nombre de messages : 1092
Age : 28
Jeu(x) du moment : Nioh, Persona 5
Date d'inscription : 01/11/2013

Re: La Terre du Milieu - L'ombre du Mordor

le Mer 21 Jan 2015 - 0:13
Sur ce point, la cohérence dessert le plaisir de jeu. Autant je trouve cela normal que les hommes du capitaine fassent écran lorsque ce dernier se repli (bon, c'est pas exactement ressenti comme ça in game mais on va l'interpréter de cette manière), autant il y a de moments où tu pries pour pas effrayer ton adversaire parce qu'une fois qu'il décide de se barrer, la course poursuite pour le rattraper tourne vite au ridicule.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum