Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Pipasrei
Administrateur
Administrateur
Nombre de messages : 6577
Age : 30
Jeu(x) du moment : Atelier Iris, Virtua tennis 2
Date d'inscription : 24/01/2007

Your lie in April (Shigatsu wa kimi no uso)

le Ven 1 Mai 2015 - 16:58
J'ai commencé le manga, il y a quelques jours, et j'ai attaqué aussitôt l'anime. Gros gros coup de cœur. Je conseille vivement pour les amateurs de musique classique, et de belles histoires.


L'histoire
Arima Kosei est un jeune génie du piano avec une précision hors norme. Il multiplie pendant son enfance les premiers prix à des concours. Même si celui ci est talentueux de base, il doit cette précision du piano à sa mère. Mais cette précision a un prix, une enfance difficile par rapport à une mère qui voue un culte à la perfection de la partition.
Sa mère meurt un jour, et notre jeune pianiste va se retrouver bloquer mentalement face au piano lors d'une représentation européenne. Il n'entend plus les sons de son piano alors qu'il possède une parfaite audition.
Au collège, il va faire la connaissance de Kaori Miyazono, une jeune violoniste un peu excentrique, mais passionnée. Elle va motiver le jeune pianiste à reprendre le piano malgré son handicap auditif.


Un duo qui rappelle peut-être pour certain le duo de nodame cantabile, mais ici, le ton est plus beaucoup plus dramatique (tout en ayant des passages assez drôle également).

Il s'agit d'une série bourrée d'émotions, de nostalgie qui possède une très belle réalisation, et une BO en or. Clairement dans le haut du panier des animés que j'ai pu voir dans ma vie.

Le manga est en 11 tomes, tandis que l'anime est en 22 épisodes

avatar
Iemitsu
Hardcore Gamer
Hardcore Gamer
Masculin Nombre de messages : 1066
Age : 27
Jeu(x) du moment : Mass Effect, Attack on Titan, FF IV
Date d'inscription : 01/11/2013

Re: Your lie in April (Shigatsu wa kimi no uso)

le Ven 14 Aoû 2015 - 12:30
Après 10 épisodes, j'ai eu la désagréable impression que l'anime avait fait un énorme tour sur lui même pour revenir au point de départ concernant le personnage d'Arima. C'est simple, j'en ai ma claque de ses hallucinations dès qu'il touche le piano et du fantôme de sa mère au fond de la salle.

Spoiler:
Étant donné que nous avons eu droit à un flashback assez complet lors du concours Maiho, je considère que la page est tournée et que désormais, Arima sera capable de jouer un morceau complet sans s'arrêter et tout reprendre de zéro.

Je suis à la croisée des chemins et sa prochaine prestation déterminera mon avis sur la série.
avatar
Pipasrei
Administrateur
Administrateur
Nombre de messages : 6577
Age : 30
Jeu(x) du moment : Atelier Iris, Virtua tennis 2
Date d'inscription : 24/01/2007

Re: Your lie in April (Shigatsu wa kimi no uso)

le Ven 14 Aoû 2015 - 13:44
Sans trop spoiler, la relation Arima et sa mère est bien plus complexe qu'au premier abord, ce flashback est loin d'être complet (tu le verras par la suite).
J'aurai au contraire trouvé illogique que le héros se relève pépère de son traumatisme, alors que sa vie est basée dessus.

Pour le plaisir des oreilles
avatar
Iemitsu
Hardcore Gamer
Hardcore Gamer
Masculin Nombre de messages : 1066
Age : 27
Jeu(x) du moment : Mass Effect, Attack on Titan, FF IV
Date d'inscription : 01/11/2013

Re: Your lie in April (Shigatsu wa kimi no uso)

le Ven 14 Aoû 2015 - 15:12
@Pipasrei a écrit:Sans trop spoiler, la relation Arima et sa mère est bien plus complexe qu'au premier abord, ce flashback est loin d'être complet (tu le verras par la suite).
J'aurai au contraire trouvé illogique que le héros se relève pépère de son traumatisme, alors que sa vie est basée dessus.

Non mais au moins que ça commence à avancer et pas sans cesse nous ressortir la scène du petit Arima entrain de se boucher les oreilles en disant "j'ai peur, j'ai peur, j'ai peur" ou en voyant des apparitions de sa mère au fond de l'amphi.

C'est pour ça que les prochaines performances de Arima seront décisives pour moi. Soit tout se développe convenablement et dans ce cas là, je ne trouverai rien à redire, soit on continu de nous ressasser le même discours et là...
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum