Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
B!gBossFF
Hardcore Gamer
Hardcore Gamer
Masculin Nombre de messages : 1916
Age : 33
Jeu(x) du moment : Phoenix Wright : l'affaire DSK
Date d'inscription : 03/03/2007
http://experiencesvideoludiques.com/

GTA 1 / GTA London 1969 / GTA 2 (PsOne)

le Jeu 19 Avr 2007 - 23:06


Abordons, si vous le voulez bien, la genèse de la série GTA. Si vous ne voulez pas, allez vous faire (bip!), car c'est cela la "GTA attitude" (Kasdédi a J.P Raffarin...)

Petites racailles en herbes, pourritures a Karschériser, sachez que la saga GTA, source de profits, mais aussi d'emmerdes colossales a n'en plus finir pour Rockstar, n'a pas débutée sur PS2 avec GTA3.
Certes, cette précision semble de prime abord inutile, mais je suis sur que beaucoup d'adolescents boutonneux, originaires de "bonne famille", et rêvant de cramer des bagnoles en banlieue pour se la péter comme leurs racketteurs, ignorent que la série a débutée sur PsOne.

Je dédie donc avant tout ce topic a tous les Kevin, tombés sous les balles des fans illuminés des Pokémons.



GTA 1 : UN JEU MEDIATIQUE CAR POLEMIQUE



En 1997, en pleine gloire de la console Playstation, BMG Interactive édite sur notre territoire un jeu qui fera parler de lui, beaucoup plus pour ses aspects polémiques que pour ces qualités ludiques. Je veux bien sûr parler de GRAND THEFT AUTO.

Ce qui fait le charme de la série est déjà présent dans cet épisode, si ce n'est la 3D, le jeu proposant une vue "2D, perspective vue de dessus".
Le jeu propose 3 villes (GTA SA n'a donc rien inventé...) : New York, San Francisco, et Miami.
Le but du jeu est relativement simple. Vous incarnez un criminel, lâché en pleine ville. Vos "employeurs" vous contactent via des cabines téléphoniques (et oui, déjà...), pour vous proposer des missions.
Pour ce faire, vous avez a votre disposition des outils que l'on retrouvera plus tard sur les versions Playstation 2.
Vous êtes ainsi libre de déambuler a votre guise dans les rues, vous pouvez accepter les missions dans n'importe quel ordre ou presque, et pour mener a bien votre "travail", vous pouvez acheter ou récupérer des armes (pistolet automatique, fusil d'assaut, lance-flammes, et bazooka...), "emprunter" des voitures, tuer des passants au hasard de vos pérégrinations...bref, le sentiment de liberté qui caractérise la série est déjà présent.

Retenons sur le plan ludique que cet épisode, comme les deux qui vont suivre, sont loin d'être exempts de lacunes techniques, cette assertion tenant plus du pléonasme qu'autre chose. DMA Desing, le développeur, à du programmer le jeu avec des moufles...
Reste que le sentiment de liberté que procure ce jeu est particulièrement grisant, que la durée de vie est assez énorme, que les missions sont nombreuses et variées, et que les critiques de l'époque sur la qualité du jeu étaient a mon sens un peu sévères, celles-ci s'attardant un peu trop à mon goût sur les lacunes techniques, sans appréhender le phénomène GTA comme un socle pour la création d'un genre de jeu spécifique. Même si Driver était déjà passé par là...
Pour ma part, j'ai découvert ce jeu grâce a une démo dans le magazine officiel Playstation, et celui-ci me laisse un souvenir inoubliable.

Cependant, réduire le phénomène GTA au jeu lui-même, reviendrait a passer a coté de ce qui a fait le succès du jeu (du moins, dans certains pays, nous y reviendrons...), je veux bien sûr parler de son immoralité, et de la polémique que cela a pu entraîner. Polémique(s) qui créent du buzz autour du jeu...comme quoi, les éditeurs de GTA sont des pros de la communication !

Au Royaume-Uni, le jeu sera interdit pendant un temps de commercialisation suite aux pressions médiatiques de...bah, a peu près tout le monde, sauf les joueurs, une fois de plus marginalisés par l'emploi du stéréotype maintenant bien connu : joueur=assassin en puissance.
Cette interdiction provoquera l'effet inverse de celui escompté par certaines têtes bien-pensantes, puisque je jeu se revend alors sous le manteau, ou dans les ruelles sombres jouxtant certains magasins de jeu-vidéos...si bien que celui-ci est de nouveau autorisé a revenir sur le marché des loisirs culturels (oui, GTA, c'est de la culture...et vlan dans ta face de (bip!)). Le buzz crée autour de " l'affaire GTA" permet bien entendu au jeu de connaître un succès commercial chez les mangeurs de pudding.

En France, le jeu ne connaîtra pas le même succès commercial. Même si l'on peut parler de succès d'estime.
Contrairement aux rumeurs que l'on peut entendre, le jeu n'a JAMAIS été interdit en France. Certes, la campagne médiatique de Familles de France (dites, les modos, je peux les insulter ceux-la... :bom: Laughing ) et de certains syndicats de police a partiellement porté ses fruits.
Certaines grandes surfaces, et certaines chaînes de magasins spécialisés, ont alors retirés de leur rayons le jeu, pour ne pas écorner leur image.
Le jeu a aussi été interdit au moins de 16 ans...interdiction bien difficile a faire respecter, comme vous pouvez l'imaginer !
Tout cela ne durera qu'un temps, et le jeu redeviendra très vite disponible...sans que celui-ci ne trouve réellement son public au pays des incendiaires de Renault Clio.

Je vais maintenant conclure, car j'en ai un peu marre de pianoter sur mon clavier. Ma conclusion est donc...bah, euh...jé pa aprit a fère de con clusion a lécolle, a cose de GTA queue cest de sa fote si je sest pa fere de con clusion et si je sest pa ecrir.

Comme quoi, Familles de France avait bien raison sur les effets nocifs du jeu-vidéo ! wink



Dernière édition par le Sam 21 Avr 2007 - 22:00, édité 7 fois
avatar
B!gBossFF
Hardcore Gamer
Hardcore Gamer
Masculin Nombre de messages : 1916
Age : 33
Jeu(x) du moment : Phoenix Wright : l'affaire DSK
Date d'inscription : 03/03/2007
http://experiencesvideoludiques.com/

Re: GTA 1 / GTA London 1969 / GTA 2 (PsOne)

le Ven 20 Avr 2007 - 0:52
GTA : LONDON 1969 : UN ADD-ON POUR LE MOINS DISPENSABLE.



En 1999, Rockstar, alors nouvel éditeur de ce qui va devenir une licence bien juteuse dans un avenir pas trop lointain, nous offre (façon de parler bien entendu, car les éditeurs nous offriront des jeux le jour ou les poules auront des dents...) un add-on a GTA, intitulé GTA LONDON 1969.
Par le terme add-on, comprenez que l'épisode 1 de la série est nécessaire pour faire tourner l'épisode 1969.
Oui, vous avez bien entendu, pour faire tourner 1969, il faut avant tout se procurer GTA1...qui a été interdit dans les rayons de certains pays, et qui a connu une vie commerciale plutôt tumultueuse en France.
Chers amis, Rockstar vous donne une leçon de marketing plutôt foireuse ! Savourez donc...
Enfin bon, passons sur ce sujet fâcheux, car les voies du marché sont impénétrables, et précisons que le jeu est toujours développé par DMA Design (qui n'a rien a voir avec QiDesing, je vous rassure !)

GTA LONDON 1969 se déroule donc...a Londres, et en...euh...1969.
Voyez donc comme le Big' peut faire preuve de perspicacité...
Cela dit, passons, car je ne suis pas là pour raconter ma vie, on est pas sur un forum consacré a un animateur célèbre, accro a l'oreillette, et agresseur d'hôtesses de l'air de surcroît.

Vous voyez, je ne peux éviter de m'écarter du sujet...mais vous allez vite comprendre la raison de mes errements.
Le fait est que 1969 a vraiment tendance à lui-même s'écarter du sujet, et celui-ci ne peut rendre honneur a son aîné.

Pourtant, tout cela part d'une bonne intention de la part des développeurs. Un nouvel univers, et des mécaniques de jeu qui semblent a priori identiques a GTA 1.
Le but du jeu est le même, et vous pouvez donc vous reporter au post concernant GTA 1 (ce sont mes doigts qui vont être contents...oh putain que j'ai mal aux doigts !)
Mais la ou le bât blesse, c'est que le dynamisme du jeu semble lui aussi régresser jusqu'à l'année 1969 pour cette version...mais quoi de plus logique allez-vous me dire !

Et c'est la ou vous êtes dans l'erreur (ou pas...) !
Au lieu de se nourrir grassement de donuts, les flics sur cette version semblent adeptes de la marijuana. Comprenez par la que ces (bip!) de keufs (GTA attitude, toujours...) sont beaucoup moins belliqueux que dans GTA 1 (et Dieu sait que les keufs de GTA 1 flirtent souvent avec la bavure policière...), et que la difficulté devient inexistante.

Si l'on ajoute une durée de vie inférieure de 80% a celle de GTA1 (mais c'est un add-on me direz vous...et alors, je vous emmerde !!! (GTA attitude, encore...)), des caisses moins rapides, la présence d'une seule ville au lieu de 3, l'immoralité absente...vous consentirez (ou pas...) à m'accorder la pertinence de mon jugement sur 1969 : ce jeu est pour le moins dispensable (ou pas...c'est vous qui voyez !)



Et un petit fake pour terminer ! Very Happy



Dernière édition par le Sam 21 Avr 2007 - 22:02, édité 24 fois
avatar
B!gBossFF
Hardcore Gamer
Hardcore Gamer
Masculin Nombre de messages : 1916
Age : 33
Jeu(x) du moment : Phoenix Wright : l'affaire DSK
Date d'inscription : 03/03/2007
http://experiencesvideoludiques.com/

Re: GTA 1 / GTA London 1969 / GTA 2 (PsOne)

le Ven 20 Avr 2007 - 0:55
GTA 2 : UNE REFONTE SALUTAIRE



Ah, GTA 2 ! Je l'ai attendu au tournant celui-la ! Après l'orgie GTA 1, et le pétard mouillé GTA LONDON, je ne savais plus a quel saint (seins???...a 2 heures du mat, la fatigue prends le dessus, ainsi que la connerie!) me vouer.
Toujours est-il que ma ceinture d'explosifs était prête en cas d'erreur de la part du développeur (DMA Desing)/éditeur (Rockstar Games). :pirat:

Edité en 1999, année tristement célèbre et souillée par la défaite de L'OM en finale de coupe de L'UEFA contre Parme (dopés a l'hormone de croissance d'Amélie Mauresmo...), par la perspective du bug de l'an 2000 (si vous n'avez rien a dire, vous pouvez toujours ressortir le coup du bug de l'an 2000, vous aurrez un succès fou en société...), et par la sortie de GTA London 1969 (30 ans de retard, ces cons de chez Rockstar Games (GTA attitude, toujours et encore...)), GTA 2 renouvelle intelligemment la série, sans pourtant égaler son aîné dans l'ensemble. D'ailleurs, cette affirmation est aussi vrai sur le plan ludique que polémique, GTA 2 passant plutôt inaperçu aux pays des violences urbaines. Et la tradition naissante du spectacle "son et lumières" qui nous est désormais offerte par nos jeunes amis Strasbourgeois a la date du 31 décembre n'y changera rien.
Pas de polémiques comme dirait Jacques Chirac aux Guignols de l' Info...

Faute de buzz, GTA 2 est relativement peu connu sur nos terres. Et ce n'est pourtant pas faute de la part des développeurs d'avoir essayer de renouveler son fonds de commerce.

Pour les nouveautés, saluons le retour de la présence de 3 villes dans cette opus (retour...nouveauté...oui, le Big' se contredit...mais le Big' vous dit aussi d'aller vous faire (bip!) et (re-bip!)...GTA attitude, envers et contre tous...ou bien tout, je sais plus, moi...)
Des armes supplémentaires sont disponibles, ainsi que de nouvelles bagnoles, la surface de jeu est légèrement plus importante, le jeu se déroule dans un futur proche et déjanté...en somme, on a réellement affaire a une suite, avec toutes les évolutions que cela implique. On est donc loin du foutage de gueule de GTA LONDON 1969.

Mais surtout, LA nouveauté de cet épisode, c'est l'apparition de la notion de "respect", induite par la présence de 9 gangs au total dans les 3 villes du jeu.
Vous pouvez travailler en alternance pour chacun des gangs...mais seulement si votre jauge de respect affilié au gang que vous sollicitez est suffisamment remplie. Et vous devinez sans peine que travailler pour un gang vous fera perdre le respect d'un autre, les antagonismes entre ceux-ci étant déterminés par le principe "pierre-feuille-ciseau".
En clair : le gang A déteste le gang B, qui lui-même déteste le gang C, ce dernier chiant en retour sur le gang A. Et ceci pour chacune des 3 villes agrémentées par la présence de 3 gangs.
N'ayez peur, aucun risque de se retrouver bloqué dans le jeu faute de respect pour entamer une mission n'est en réalité possible. Si vous êtes "wanted" par un gang, il suffit d'abattre quelques dizaines de membres du gang ennemi pour remonter dans l'estime de votre futur allié.

Car oui, et pour rebondir sur l'intérêt des gangs dans ce jeu, si un gang vous déteste, il tentera de vous tuer par tous les moyens dès lors que vous oserez fouler son territoire. Et mine de rien, cella donne du piquant au challenge qui vous attends.

Voici d'ailleurs la liste des gangs dans GTA 2 :

downtown:

Les Yakuzas
Les Zaibatsus
Les Loonies

ville résidentielle :

Les Rednecks
Les Scientists
Les Zaibatsus

ville industrielle :

Les Russes
Les Krishnas
Les Zaibatsus

Enfin, même si l'on peut regretter le ton irrévérencieux du premier GTA, GTA 2 ne manque pas de références provocantes, pour qui sait lire entre les lignes du background de ce jeu.

Résumons donc cette retro GTA 2 en affirmant que celui-ci ne fait pas honte a son aîné, et relègue sans mal GTA LONDON 1969 aux oubliettes...ou aux toilettes. Mais le premier épisode de la série reste définitivement indépassable a mes yeux...en attendant un certain GTA 3, qui amènera la série a une notoriété immensément plus grande, et a une accumulation de billets verts pour Rockstar qui se mesure a l'aune de cette même notoriété.
Mais ceci est une autre histoire, que je vous conterai bien volontiers le jour ou mes poches en seront pleines...(de billets verts pour les dégénérés du cerveau qui oublient même la dernière phrase qu'ils ont lu...GTA attitude : fin !!!)

Sur ce, je vais aller cramer une bagnole pour donner raison a Familles de France...et qui sait, je croiserai peut-être quelques vieilles sur mon chemin !!! :pirat:








Le Big' espère que ceux qui ne connaissent pas encore la genèse de la série GTA auront appris quelques petites choses a la lecture de ce mini-dossier, et que celui-ci aura plu aux fans de la première heure.
Mais comme on est sur un forum orienté RPG, a priori, tout le monde s'en fout... Laughing

Enfin, si vous voulez parler de la série, c'est ici que ca se passe dans l'espace (vraiment a chier cette expression, mais a 03h30 du mat', j'ai pas trouvé mieux...) Very Happy

P.S.: je m'excuse auprès des modos de ce "triple-post", mais je n'ai pas pu faire autrement pour des raisons techniques et indépendantes de ma volonté... wink
Merci donc de passer votre chemin sans taper sur les glaouis du Big' (bah oui, même sur le topic GTA, c'est la semaine gay, non ??? Very Happy )
avatar
Bat
Hardcore Gamer
Hardcore Gamer
Masculin Nombre de messages : 1790
Age : 26
Date d'inscription : 17/07/2008
Http://discutons-geek.com

Re: GTA 1 / GTA London 1969 / GTA 2 (PsOne)

le Lun 28 Juil 2008 - 17:27
GTA 1 sur psone. Quesque j'y ai joué.

"-Bon on meurt une fois chacun, dès que tu meurs tu me file la manette...
-Mais là je suis pas mort, je me suis fais arreté..."

Ah, ses souvenirs avec le cousin sur psone.

Vache ! A linstant je viens de trouver la version PC, je m'y met tout de suite Smile
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum